RDC – L’avis d’un Congolais de la Diaspora: « Une alternance contrefaite ou la contrefaçon de la démocratie »

Nous demandons à notre compatriote Fayulu de se calmer et de laisser le peuple congolais se prendre en main, évitant ainsi ce que Tshisekedi père avait vécu en 2011.

 

 

Nous savons que les produits contrefaits peuvent être dangereux, car ils ne sont pas fabriqués correctement. Par ailleurs, on veut frauder l’autre partie en modifiant la vérité de façon à tromper le tiers. La CENI en sait quelque chose. Nous risquons donc de vivre une démocratie contrefaite. L’alternance tant désirée a bel et bien eu lieu et nous avons un vrai fils du pays comme président en la personne de Tshisekedi. Ce dernier, durant la campagne électorale, avait été profondément bouleversé par la misère profonde qu’il avait découverte au Camp Luka de Binza.

Sous Kabila, nous avons expérimenté pendant une quinzaine d’années une démocratie dévoyée où la corruption était bien implantée et l’abus du pouvoir si manifeste. Les infrastructures de base sont par terre en matière de santé, d’éducation, de justice, de transport et de vie sociale. La jeunesse congolaise est désoeuvrée et une misère inhumaine jamais atteinte sévit au jour le jour.

Nous osons espérer que Tshisekedi ne sera pas qu’un président protocolaire, compte tenu de la présence majoritaire et encombrante des kabilistes. S’il a l’intelligence et le courage de dépoussiérer l’appareil de l’État de ces Congolais de façade, alors il aura réussi à apaiser nos appréhensions. On pourra alors dire: « à malin, malin et demi».

Si, par contre, il n’arrive pas à imposer une véritable orientation différente vers la démocratie et le progrès social, alors il va jouer à la roulette russe chaque jour. Car, ceux qui ont fait main basse sur notre démocratie aux élections ne sont pas des enfants de chœur; ils attendent seulement le moment opportun qu’ils vont créer pour resurgir et confisquer de nouveau le pouvoir et le bonheur du peuple congolais pour leurs intérêts égoïstes et antipatriotiques, au grand bonheur des pilleurs sanguinaires nationaux et étrangers bien ancrés dans l’enrichissement illicite et les biens mal acquis.

Nous avons l’obligation de ne pas les laisser nous mener de nouveau à ce niveau-là. Alors Tshisekedi, montre-nous que tu mérites véritablement d’occuper le fauteuil présidentiel et que ce n’est pas une usurpation. Qui vivra, verra.

 

Le patriote Vini Mbilo, Canada

 

 

Source : http://www.lepotentielonline.com

 

Le Potentiel (RD Congo)

 

 

A lire aussi:

 

BENIN – La jeunesse politique : fer de lance ou enfer d’ignorance ?

 

Retrouver la mémoire

 

Renouer avec soi-même

 

Pleure, o peuple sans mémoire !

Commentaires