BENIN – Délivrance du quitus fiscal: le parti FCBE dénonce le laxisme de l’admnistration des impôts

Les Forces Cauris pour un Bénin Emergent (FCBE) sont montées au créneau pour dénoncer le laxisme de l’administration des impôts dans la délivrance du quitus fiscal. C’était ce mardi 12 février 2019 au siège du parti à Cotonou.

 

 

C’est un secret de polichinelle que pour prendre désormais part aux élections législatives au Bénin, les potentiels candidats doivent justifier de leur situation vis-à-vis du fisc et ceci est matérialisé par le quitus fiscal, pièce majeure dans la constitution des dossiers de candidature. Mais à quelques jours du démarrage du dépôt des dossiers à la Commission électorale nationale autonome (Cena), aucun quitus n’a encore été délivré par la structure ayant en charge cette opération, selon le parti FCBE.

Seul le directeur général des impôts et des domaines et son adjoint sont habiletés à délivrer le quitus fiscal en République du Bénin. Nous l’avons dénoncé suffisamment en son temps sans qu’aucune suite favorable n’ait été donnée et voilà qu’aujourd’hui nous sommes confrontés aux difficultés que nous aurions pu éviter”, fait savoir le Porte-parole des FCBE, le député Nourénou Atchadé qui dénonce le défaut du consensus autour de la délivrance de cette pièce. “…depuis quinze jours environ que le processus est lancé, c’est toujours le statu quo au niveau de la direction générale des impôts. A notre connaissance, aucun quitus fiscal n’est délivré à ce jour, alors qu’officiellement le dépôt des dossiers de candidature démarre le 21 février 2019”, s’indigne le parti.

 

A en croire les conférenciers, c’est une manœuvre d’exclusion des opposants aux compétitions électorales mais ils préviennent qu’aucune élection ne s’organise dans un Etat de droit sans véritable challenger. “Il ne peut jamais avoir d’élection au Bénin sans les partis de l’opposition”, ont-ils prévenu. Face au mutisme des institutions chargées de l’organisation des élections sur des aspects fondamentaux du processus électoral, le parti FCBE les met en garde contre tout cautionnement de remise en cause de la démocratie.

Par ailleurs, les militants sont invités à la vigilance et à une veille permanente pour la préservation des acquis démocratiques.

 

 

 

Source: http://beninwebtv.com

 

Benin Web TV (Bénin)

 

 

A lire aussi:

 

BENIN – Dossier trafic de drogue impliquant Ajavon: l’Etat béninois défie la CAfDHP

 

BENIN : Guerre de positionnements à la mouvance, l’inévitable revers de la médaille

 

BENIN: Séverin Adjovi et Candide Azannaï ensemble pour les législatives de 2019

Commentaires