BENIN – Législatives 2019: les exigences de l’opposition pour une élection transparente

Les forces politiques de l’opposition ont animé dans l’après-midi de ce lundi 18 février 2019 une conférence de presse à Cotonou. L’ objectif principal de cette sortie médiatique est de situer l’opinion publique sur la polémique suscitée par le nouveau code électoral et la nouvelle charte des partis politiques.

 

Les personnalités présentes à la conférence de presse de l’opposition

 

L’opposition s’est réunie au grand complet pour donner son opinion sur les lois électorales qui seront utilisées pour les élections législatives du 28 avril 2019. A travers leur porte-parole, Candide Azannaï, les partis politiques de l’opposition ont mis en garde les différentes institutions impliquées dans l’organisations des élections par rapport à des manœuvres peu orthodoxes qui seraient en cours pour entacher la crédibilité du scrutin.

 

 

De façon précise, l’opposition exige l’annulation de l’introduction “frauduleuse” du certificat de conformité; la délivrance sans délai des récépissés provisoires aux partis ayant régulièrement déposé leur dossier; la transparence autour du processus de délivrance du quitus fiscal. Au-delà de ces exigences, l’opposition appelle à une assise de tous les acteurs politiques pour la révision du code électoral et de la nouvelle charte politique pour une élection transparente et apaisée.

 

 

 

Source: http://beninwebtv.com

 

Benin Web TV (Bénin)

 

 

A lire aussi:

 

BENIN: Les blocs républicain et progressiste n’existent pas, selon Candide Azannaï

 

BENIN – Rejet de dossiers des partis politiques: l’UDBN en colère contre Sacca Lafia

 

BENIN – Délivrance du quitus fiscal: le parti FCBE dénonce le laxisme de l’admnistration des impôts

Commentaires