CÔTE D’IVOIRE – DEMISSION DU PRESIDENT DE L’ASSEMBLEE NATIONALE : Marc Gbaffou apporte son soutien à Soro

Au lendemain de sa démission de la présidence de l’Assemblée nationale de la Côte d’Ivoire, Guillaume Kigbafori Soro bénéficie d’un soutien de taille. Celui de l’un des membres fondateurs et président du Conseil d’Administration de la diaspora africaine d’Afrique du Sud, ‘’The African Diaspora Forum’’ en la personne de Marc Gbaffou, activiste chevronné qui vit depuis quelque temps à Marseille en France pour y poursuivre des études supérieures. Après avoir séjourné pendant plusieurs décennies au pays de Nelson Mandela et de Cyril Ramaphosa. Il y a quelques jours, Marc Gbaffou a publié sur sa page Facebook la lettre de félicitation dont voici la teneur, pour se prononcer sur la démission de Guillaume Soro.

 

Guillaume Soro

Au moment où s’achève votre mandat, suite à votre démission du 8 février dernier, je tiens à vous adresser très sincèrement, mes félicitations pour le courage et la détermination dont vous avez fait preuve, en choisissant de ne pas vous engager au sein du RHDP unifié, pour rester en harmonie avec vos valeurs, vos convictions politiques et votre conscience.

En effet, vos compatriotes qui ont de l’estime pour vous, pensent qu’il était grand temps de quitter les incohérences du Président Alassane Dramane Ouattara et son entourage. Surtout après avoir souffert des humiliations que le Président de la République vous a fait subir en se lançant dans une chasse aux sorcières injustifiée qui a débouché sur l’incarcération arbitraire de vos proches.

La souveraineté a été définie par Jean Bodin (1530-1596) dans son traité « Les Six livres de La République » comme un attribut essentiel de l’État : « La souveraineté est la puissance absolue et perpétuelle d’une République.  » Aucun pouvoir n’est supérieur à la puissance souveraine qui ne peut être anéantie, mais elle n’est pas sans limite (s’exerce sur le domaine public et non privé). Pour Jean-Jacques Rousseau, le peuple est le seul détenteur légitime de la souveraineté.

Ainsi, c’est le peuple qui donne le pouvoir, et nous sommes contents que vous ayez pu démontrer cela au peuple ivoirien en lui montrant que vous n’étiez pas à l’hémicycle pour assouvir des ambitions égoïstes, pour défendre des intérêts personnels, loin s’en faut ! Votre mandat était soutenu par une volonté inébranlable, un leadership charismatique vous amenant à mettre résolument vos actions au service de la défense et de la satisfaction des intérêts du peuple ivoirien.

Ainsi, en refusant ‘’de prendre le risque de mettre en péril la paix fragile de notre patrie, la Côte d’Ivoire’’, une fois encore, vous avez fait preuve de grandeur d’esprit pour promouvoir l’intérêt général et je puis vous assurer, dans ces circonstances, de mon soutien indéfectible et certainement, de celui de nombreux compatriotes ainsi que ressortissants africains et d’ailleurs.

Excellence, vous avez été un précurseur en initiant le premier dialogue de la paix et de la réconciliation de la nation après les durs et pénibles moments de la crise qu’à connu notre pays. De ses débats devrait naître le régime démocratique tant attendu, tant désiré par les Ivoiriennes et les Ivoiriens. Mais hélas ! D’autres en ont décidé autrement et vous ont combattu au lieu de vous soutenir.

Premier Ministre de 2007 à 2012, Président de l’Assemblée Nationale de 2012 à 2019, vous avez su préserver l’unité nationale, la paix civile et la stabilité de notre pays alors que les foyers de tensions se multipliaient sous le regard complice des adeptes du « rattrapage ».

Excellence Monsieur Guillaume Kigbafori SORO, vous avez inspirez des centaines de milliers de jeunes à travers notre pays la Côte d’Ivoire et sur le continent africain. Aussi, voulons-nous vous assurer que quelque soit l’orientation que vous déciderez de donner à votre avenir, soyez assuré du soutien de la jeunesse nationale et Africaine qui a su faire sienne, vos enjeux et votre vision du développement.

La Côte d’Ivoire a besoin de l’enracinement et de la consolidation du processus démocratique, pour permettre à ses dignes filles et fils de bénéficier d’une redistribution équitable de la richesse nationale dans une gouvernance apaisée et prospère. Notre pays mérite mieux que les abus et tergiversations actuelles.

 

ADF Chairperson, Marc GBAFFOU & The Gauteng Premier, Hon

Votre nom, restera dans les mémoires et les annales de l’histoire, aux côtés de ceux des dignes fils qui ont forgé l’histoire de la Côte d’Ivoire et pourquoi pas, de notre continent, comme celui d’un ardent défenseur des valeurs africaines et humanistes que vous incarnez, que nous partageons en tant qu’actives, mieux, africanistes. Mes félicitations, Excellence, pour cette décision courageuse, prise au moment opportun.

Veuillez agréer, Excellence Monsieur Guillaume Kigbafori SORO, l’assurance de ma haute considération.

Marc GBAFFOU

 

De notre correspondant en Afrique du Sud

babylas25@yahoo.fr

 

 

A lire aussi:

 

BENIN – La jeunesse politique : fer de lance ou enfer d’ignorance ?

 

Retrouver la mémoire

 

Renouer avec soi-même

 

Pleure, o peuple sans mémoire !

 

La marche vers l’Occident des pauvres du tiers-monde: l’invasion est inévitable.

Commentaires