GABON – Rentrée de la Cour constitutionnelle : Ali Bongo souhaite qu’on l’attende

Vraisemblablement prévue pour le mois de mars prochain, la rentrée solennelle de la Cour constitutionnelle ne devrait se faire qu’en présence du président de la République qui a demandé d’attendre son retour de Rabat.

 

Ali Bongo et Marie Madeleine Mborantsuo, le 12 février 2019 à Rabat. © Communication présidentielle

 

Attendue depuis janvier comme de coutume, l’audience de la rentrée solennelle de la Cour constitutionnelle ne devrait pas se faire avant mars prochain. Le vice-président de la République Pierre-Claver Maganga Moussavou ne devrait donc pas bénéficier d’une nouvelle procuration d’Ali Bongo pour le représenter. Le président de la République tient à être lui-même présent à cette cérémonie qui serait la troisième après la prestation de serment des membres du gouvernement le 15 janvier à Libreville et celle de Rose Christiane Ossouka Raponda, le 12 février à Rabat au Maroc.

C’est d’ailleurs au terme de la prestation de serment de la nouvelle ministre de la Défense nationale qu’Ali Bongo a exprimé sa volonté à la présidente de la Cour constitutionnelle «de changer la date» de la tenue de la rentrée solennelle, «compte tenu de [sa] situation». Le président de la République a donc demandé à Marie Madeleine Mborantsuo que soit repoussée la date de cette cérémonie jusqu’à ce qu’il soit de retour à Libreville. Un retour que le chef de l’État, toujours en convalescence au Maroc, prévoit pour «le mois de mars».

Sur les réseaux sociaux, certains croient possible le retour au Gabon d’Ali Bongo dans les prochaines semaines. Les vidéos diffusées par la Communication présidentielle montrent qu’il se porte mieux et qu’il tient désormais debout à l’aide d’une simple canne. Ses propos sont plus audibles, plus de deux mois après son AVC survenu à Riyad en Arabie Saoudite. La mobilité de ses membres, notamment le bras droit, semble elle aussi rétablie.

 

Par 

 

 

Source: gabonreview.com

 

Gabonreview.com (Gabon)

 

A lire aussi:

 

ETATS-UNIS – Fin du Shutdown : Trump vient de connaître sa plus grosse défaite politique

 

ROYAUME-UNI – Brexit : Tony Blair appelle à un second référendum pour résoudre la crise britannique

 

ETATS-UNIS – Guerre dans l’administration Trump : James Mattis, secrétaire à la défense, a démissionné

 

 

 

Commentaires