BENIN – Consensus autour des législatives: Houngbédji en difficulté face à l’opposition

Mandaté par le pouvoir Talon pour modifier les lois électorales et obtenir des propositions consensuelles pour une sortie de crise politique, le président de l’Assemblée nationale, Me Adrien Houngbédji est en bute à une opposition déterminée et exigeante.

 

Adrien Houngbédji, Président du Parti du Renouveau Démocratique (PRD) – Bénin. Ph : Benoît Koffi.

 

Mission difficile pour le président de l’Assemblée nationale. Dans sa détermination à associer les députés de la minorité autour des discussions en vue d’une sortie de l’impasse dans laquelle se retrouve le processus électoral, Me Adrien Houngbédji a du mal à faire adhérer l’opposition aux discussions. Du coup la célérité souhaitée par le chef de l’Etat, le président Patrice Talon pour une sortie de crise a déjà du plomb dans l’aile.

 

En effet, Toute la journée du jeudi 7 mars 2019, des rencontres qui ont eu lieu sous l’égide de Me Adrien Hougbédji président du Parti du renouveau démocratique pour prendre langue avec les forces de l’opposition n’a pas prospéré. La mayonnaise a du mal à prendre tant l’opposition reste rigide et ferme sur sa position. Les discussions menées à huis clos au domicile de la deuxième personnalité de l’Etat n’a pas fait bouger les lignes. Selon quelques indiscrétions, l’opposition exige des préalables avant toute discussion. Pour les leaders de l’opposition reçu par le président Houngbédji, il n’ y aura pas de discussion tant qu’on ne reconnaîtra pas l’existence de leurs partis et que le récépissé de conformité ne leur sera pas attribué.

 

Des questions préjudicielles qui bloquent l’élan du président de l’Assemblée nationale dans sa volonté de réunir toute les forces politiques afin de trouver de façon consensuelle une voie de sortie de crise. La satisfaction des exigences de l’opposition n’étant pas du ressort de l’Assemblée nationale mais du gouvernement, le chef de l’institution parlementaire sera obligé de se référer à nouveau au chef de l’Etat qui doit donner les preuves de  sa volonté de donner la chance à l’opposition de participer aux législatives.

 

 

 

 

Source: http://beninwebtv.com

 

Benin Web TV (Bénin)

 

 

A lire aussi:

 

BENIN: Privée de certificat de conformité, l’opposition dans la rue le 25 février

 

 

BENIN – Non délivrance du certificat de conformité: l’ultimatum de l’Opposition au gouvernement

 

BENIN: Les blocs républicain et progressiste n’existent pas, selon Candide Azannaï

 

BENIN – Rejet de dossiers des partis politiques: l’UDBN en colère contre Sacca Lafia

Commentaires