BENIN: Les législatives sans l’opposition seraient un « coup de force » selon GERDDES AFRIQUE

Des voix s’élèvent de toute part pour dénoncer l’absence des partis de l’opposition dans le processus électoral en cours pour désigner les 83 députés de la huitième législature. La dernière en date est celle de « GERDDES AFRIQUE » qui estime que la confirmation de l’exclusion de l’opposition serait considérée comme un « coup de force ».

 

 

L’organisation non gouvernementale « GERDDES AFRIQUE » n’entend pas rester en marge des débats suscités par l’exclusion de la compétition électorale de certains partis politiques notamment de l’opposition. En effet, à travers un communiqué en date de ce jour Mardi 5 Mars 2019 signé de Me Sadikou Alao, président de GERDDES Afrique, cette organisation de la société civile en appelle à la responsabilité du chef de l’Etat au cas où la prochaine élection législative de 2019 se ferait sans les partis de l’opposition.

Dans ledit communiqué, GERDDES AFRIQUE constate avec amertume que des partis d’opposition seraient en train d’être écartés de la compétition électorale. Si cela se confirmait, il ne serait pas excessif de considérer qu’une telle exclusion serait un « coup de force », peut-on lire dans le communiqué. Cette exclusion serait une  violation de la constitution en son article 66. Le GERDDES AFRIQUE lance alors un appel pressant au président de la République et à l’institution parlementaire de prendre toutes les dispositions idoines pour le rétablissement de l’ordre constitutionnel.

 

 

 

 

Source: http://beninwebtv.com

 

Benin Web TV (Bénin)

 

 

A lire aussi:

 

BENIN – Insécurité: le domicile privé du chef de l’Etat sous haute surveillance policière

 

BENIN: Privée de certificat de conformité, l’opposition dans la rue le 25 février

 

 

BENIN – Non délivrance du certificat de conformité: l’ultimatum de l’Opposition au gouvernement

Commentaires