BENIN – Rosine Soglo: « Nous n’irons pas aux élections tant que tout le monde n’y va pas »

Les élections législatives du 28 Avril 2019 n’auront pas lieu, tant que tous ne seraient pas autorisés à y participer. C’est la conclusion à laquelle est arrivée la doyenne d’âge de l’Assemblée nationale lors du débat parlementaire de ce jeudi 28 Mars 2019.

 

Rosine Vieyra Soglo le 17 mai 2018 à une conférence de presse à Cotonou – Bénin

 

La doyenne d’âge de l’Assemblée nationale est dépassée par la scène qui se joue à la plénière de ce jeudi 28 mars. Du haut de ses 24 ans de vie parlementaire, estime-t-elle, elle n’a jamais observé ce qui se joue aujourd’hui au sein de l’hémicycle. « Monsieur le président, vous êtes le doyen du perchoir et moi je suis la doyenne de cette Assemblée. Nous avons quelque chose en commun… je suis un peu perdue; Je n’ai jamais eu des discussions du genre au sein de l’hémicycle. On s’insulte, on s’agresse…Pourquoi le diable s’est installé à cette Assemblée? » s’interroge-t-elle.

Pour elle, cette situation désastreuse qui prévaut actuellement au sein de l’Assemblée nationale serait due au fait qu’on tente par tous les moyens d’empêcher certains partis politiques de participer aux législatives. « Depuis que Talon est venu, ce n’est pas la joie. Personne ne me dira le contraire…Ce n’est pas parce que vous êtes majoritaires qu’il faut ignorer la minorité. C’est ça la démocratie. Vous dites que c’est vous seuls qui irez aux élections. Ça ne se passe pas comme ça. » se désole-t-elle. Selon elle, tout le débat qui se mène actuellement au sein de l’Assemblée nationale est causé par le fait qu’on a fait des réformes non applicables; des réformes dans le but d’écarter certains partis politiques des législatives. Elle en veut pour preuve, la caution faramineuse qu’il faille désormais payer pour participer à une élection législative ou présidentielle. « Je n’ai jamais vu demander 1/4 de milliards pour aller aux élections. On m’a demandé tout aux impôts et j’ai payé, jusqu’à ce qui ne m’appartient pas. Mais jusque-là, je n’ai pas de quitus fiscal» s’indigne-t-elle. Elle poursuit en disant que le président Patrice Talon veut que certains partis aillent aux élections et pas d’autres. « Mais il faut le savoir. Nous n’irons pas aux élections tant que tout le monde n’y va pas»  conclut-elle.

 

 

 

Source: http://beninwebtv.com

 

Benin Web TV (Bénin)

 

 

A lire aussi:

 

BENIN: Nicéphore Soglo fait le point de sa discussion avec Patrice Talon

 

BENIN – Impasse électorale: Me Kato Atita n’espère rien de l’Assemblée nationale

 

BENIN – Crise électorale: les quatre exigences de l’opposition

Commentaires