BENIN – Situation politique au Bénin: l’appel du président Nicéphore Soglo aux opposants

Le premier président du Renouveau démocratique dans une déclaration a fustigé la situation politique qui prévaut actuellement au Bénin et invite les forces de l’opposition à se mettre ensemble pour préserver les acquis démocratiques obtenus de hautes luttes.

 

Nicéphore Dieudonné Soglo, le 17 mai 2018 à une conférence de presse à Cotonou – Bénin

 

Le président d’honneur du parti de la Renaissance du Bénin, l’ancien président-Maire Nicéphore Soglo s’est prononcé sur la situation socio-politique du pays après la clôture du dépôt des dossiers de candidature en appelant les forces de l’opposition à une union sacrée contre ce qui se joue et qui  risque d’être fatale pour le processus démocratique en cours dans notre pays.

 

Dans sa déclaration, le président Nicéphore Soglo après avoir fait le constat qu’en dépit de toutes les démarches faites par les partis de l’opposition et malgré l’audience obtenue du chef de l’Etat, les partis opposés à l’action gouvernementale  ont été exclus des législatives du 28 Avril 2019. Il s’est indigné de ce qui se prépare pour envoyer au parlement rien que des députés sous ordre. Pour lui, les forces de l’oppositions et tous les patriotes attachés à la démocratie  doivent  oublier leur ego pour  s’unir afin de ne pas se retrouver tous dans la poubelle de l’histoire.

 

Pour l’ancien président de la République, le salut face au pouvoir actuel dont le dessein ne semble pas être celui du peuple souverain et pour ne pas continuer à se faire humilier par le régime, ce salut donc réside dans une  union sacrée. “Notre désunion nous sera non seulement fatale mais serait aussi une haute trahison de la Nation qui nous a tous tant donné”. Aussi, son remède pour vaincre et survivre reste cette union. Mais divisés, nous périrons tous écrasés, humiliés et chosifiés par ce régime de cruauté; indique-t-il dans son message. Pour tenir dans cette union, indique-t-il, il faut accepter consentir des sacrifices. Il faut surmonter son orgueil, comprimer toute dilatation excessive de son moi dans l’intérêt supérieur de la Nation. Sans cela, affirme-t-il,  nous courons tous, comme le faux Léviathan, le risque de finir dans les poubelles de l’Histoire. Que Dieu et l’attachement au bon sens nous en gardent; conclut-il.

 

 

 

 

Source: http://beninwebtv.com

 

Benin Web TV (Bénin)

 

 

A lire aussi:

 

BENIN: Privée de certificat de conformité, l’opposition dans la rue le 25 février

 

 

BENIN – Non délivrance du certificat de conformité: l’ultimatum de l’Opposition au gouvernement

 

BENIN: Les blocs républicain et progressiste n’existent pas, selon Candide Azannaï

 

BENIN – Rejet de dossiers des partis politiques: l’UDBN en colère contre Sacca Lafia

Commentaires