MALI – Attaque du camp de Dioura : des sanctions doivent être prises

Le camp militaire de Dioura dans le cercle de Téninkou a été la cible d’une attaque terroriste faisant de nombreuses victimes. Les autorités doivent situer toutes responsabilités afin de sanctionner les coupables.

 

 

L’attaque du camp militaire de Dioura dans le cercle de Téninkou (Région de Mopti) le dimanche 17 mars à l’aube a été un véritable carnage. Si le gouvernement n’a pour l’heure communiqué aucun chiffre, certaines sources parlent d’au moins une vingtaine de soldats maliens assassinés. Un bilan lourd qui a plongé le pays dans l’émoi et l’effroi. Comment cela est pu arriver ? S’interrogent des Maliens ? Il est difficile pour l’instant de répondre à cette question.

Les réactions des autorités n’ont pas tardé. Chacune en ce qui le concerne à condamner l’attentat avec des mots durs. Le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, parle d’attaque ignoble et le premier ministre ajoutera qu’elle ne restera pas impunie.  Beaucoup de partis politiques ont fait un communiqué pour condamner l’attentat.

Au-delà de ses déclarations, l’Etat doit aujourd’hui prendre toute la mesure de la situation. D’abord en situant toutes les responsabilités et ensuite prendre des sanctions nécessaires afin que de pareils désastres ne se répètent plus jamais au Mali. Surtout pas de faux-fuyant, il faut que les vrais responsables en paient le prix.

Une enquête impartiale doit être ouverte afin de mettre en lumière tous les manquements et insuffisances constatés. Car il apparaît  clairement que tous les maillons de la chaîne n’ont pas fonctionné et qu’il y a eu faillite quelque part. D’autant que selon des témoignages des assaillants auraient infiltré la localité de Dioura quelques jours avant la journée fatidique du dimanche. La hiérarchie militaire doit  être questionnée. Dans quelles conditions les soldats sont envoyés au front ? Sont-ils motivés ? Sont-ils bien formés ? Disposent-ils de matériels adéquats ? Les chefs de commandement sur le terrain ont-ils la qualité nécessaire pour conduire les troupes ? Sur le théâtre d’opération, les soldats doivent également prendre conscience de toute la mesure de leur responsabilité. Ce qui n’a malheureusement pas été toujours le cas.

 

Abdrahamane Sissoko

 

 

Maliweb.net (Mali)

 

 

A lire aussi:

 

MALI – Réformes politiques : La charrue avant les bœufs !

 

MALI – Rencontre URD-RPM : Le mur de méfiance enfin brisée

 

MALI – In memoriam : Seydou Badian Kouyaté : Le dernier héritier s’en va

 

MALI – Kidal : la CMA bloque l’accès à 176 

Commentaires