BENIN – Eric Houndété: « Patrice Talon est un pyromane qui joue au sapeur-pompier »

L’émission « Le Débat Africain » de Radio France Internationale de ce dimanche a été consacrée aux législatives du 28 avril 2019 au Bénin. Une élection qui se déroulera sans l’opposition. Sur le plateau avec d’autres personnalités, honorable Eric Houndété, premier vice-de l’Assemblée nationale accuse le président Patrice Talon d’être l’instigateur de l’exclusion des opposants.

 

 

« Le chef de l’Etat ne voulait aux élections que ses deux partis.  Il est le « pyromane qui joue au sapeur-pompier «  a affirmé le numéro 2 du parlement béninois.

 

Dans l’émission « Le Débat Africain » de ce Dimanche 21 avril 2019 sur la chaîne de radio internationale RFI, le premier-vice président de l’Assemblée nationale du Bénin, Eric Houndété sur le même plateau que le professeur Victor Topanou, l’ancien  ministre Lazare Sèhouéto, Monsieur Gomez Géraldo de l’Usl, Jean- Michel Abimbola porte-parole du bloc de la majorité parlementaire et Madame Batoko Zossou de la plateforme de la société civile. Pour Eric Houndété, il n’y a rien que l’opposition puisse faire pour participer aux élections. Balayant du revers de la main l’argumentaire développé par ses contradicteurs, les soutiens du chef de l’Etat qui justifient la non-participation aux législatives des opposants par le fait que ces derniers ne voulaient pas se conformer à la loi, l’honorable Eric Houndété martèle que l’opposition s’est conformée à la loi  et « c’est le président Talon qui a instruit son ministre de l’intérieur de confisquer le certificat de conformité des partis politiques de l’opposition ».

 

La vérité à retenir de la situation politique actuelle, précise-t-il, c’est que le Président Talon et ses soutiens ont tout mis en œuvre pour arriver à la situation actuelle. Il sera soutenu dans sa position par Géraldo Gomez, Secrétaire général chargé des stratégies de l’Union sociale libérale (USL) de Sébastien Ajavon.

 

 

Précisons que les deux partis en compétition, l’union progressiste et le bloc républicain continuent sur le terrain, la campagne dans un contexte social surchauffé et où les appels à la mobilisation et à la contestation des législatives du 28 avril 2019 se multiplient.

 

 

 

Source: http://beninwebtv.com

 

Benin Web TV (Bénin)

 

 

 

A lire aussi:

 

BENIN: Naissance d’un front pour la sauvegarde des valeurs démocratiques

 

[EXCLU] BENIN: Les non-dits sur la rencontre entre Patrice Talon et les présidents d’institutions

 

BENIN: Le passage en force est une option obligée pour Talon, selon Sadikou

 

BENIN: Ce que pense Géraldo Gomez de l’USL sur la sortie médiatique du président Talon

 

BENIN: Le QG du parti RB sous haute surveillance policière

 

 

 

 

Commentaires