MALI – Préparatif du dialogue national inclusif : Le premier ministre entame les consultations avec la classe politique

Le chef du gouvernement malien, Dr Boubou Cissé a reçu successivement, le lundi 27 mai, à la primature les présidents des groupements politique coalition Cheick Modibo Diarra, Ensemble pour le Mali (EPM), la Coalition des forces patriotiques (CoFop) et le PMDS. L’objectif de ces consultations, selon nos interlocuteurs, est de réussir l’organisation du dialogue national inclusif que l’accord politique signé le 2 mai a recommandé au gouvernement.

 

Le Dr. Boubou Cissé lors de la cérémonie de signature de l’accord politique (photo archives)

 

Au  Mali, les signataires de l’accord politique du 2 mai 2019, conscients des périls qui menacent l’Etat et la Nation, ont  convenu d’un dialogue national inclusif  avec toutes les forces politiques et sociales dont la finalité  serait d’établir un diagnostic précis des maux dont souffrent notre et leur apporter des solutions efficaces et  pérennes. Trois semaines seulement après la signature de ce document et la formation d’un gouvernement de large ouverture, le Premier ministre a rencontré  Dr Bocary Tréta de l’EPM, Cheick Modibo Diarra de l’alliance politique CMD, Abdoulaye Mamadou Sy de la  CoFoP et Mahamoud Ben Kattra du parti  PMDS pour recueillir leurs avis sur l’organisation dudit dialogue.

A l’issue d’une rencontre en solo,  Dr Cheick Modibo Diarra a indiqué que les  consultations avec le Premier ministre ont porté sur la nature de quel dialogue national inclusif le gouvernement entend organiser. « Quels genres de personnes devraient modeler  et organiser ce dialogue, jusqu’à quel niveau on devrait aller avec ce dialogue. Une Assemblée nationale dont le mandat a été prorogée une fois, et qui arrive à terme le 30 juin prochain. Toutes ces questions ont été débattues », a rapporté Dr Cheick Modibo Diarra, qui était visiblement satisfait de la rencontre avec le Chef de l’exécutif.

Pour sa part,  le président du nouveau parti politique PMDS, Mahmoud Ben Kattra a renchéri que l’organisation du dialogue national inclusif avec toutes les forces politiques et sociale du pays permettra de décrisper la situation sociopolitique du pays. «  Si chacun voyait  en face cette crise, nous devrions faire en sorte que ce dialogue soit une réussite. Il doit être l’affaire de toutes les tendances et les sensibilités de notre pays », a indiqué cet ancien ministre. Avant d’inviter toute la classe politique et la société civile à se mettre ensemble avec le gouvernement pour  réussir ce dialogue. Le représentant de la CoFop d’appeler, pour sa part, les forces vives de la nation à mettre le Mali au-dessus de tout. Ce, afin de trouver une entente au terme du dialogue  national inclusif en cours de préparation.

Ces consultations qui vont se poursuivre dans les prochains jours avec le reste de la classe politique comme l’URD, Yelema, l’ADEMA-PASJ, le MPR, le CNID-Faso Yiriwaton, l’ASMA-CFP  et d’autres permettront au Premier ministre d’enrichir les termes de références du gouvernement  pour donner une impulsion à ses assises en perspective.

Pour rappel, l’incapacité du précédent gouvernement  dirigé par Soumeylou Boubèye Maïga, à trouver des réponses à  l’insécurité au nord et centre du pays avec son cortège de morts militaires et civils, la crise scolaire, l’ébullition du front social, a contraint la classe politique et les religieux à exiger au Président de la République Ibrahim Boubacar Keita à organiser un dialogue national inclusif avec toutes les forces politiques et sociale dont la finalité  serait d’établir un diagnostic précis des maux dont souffrent le pays.

 

Siaka DIAMOUTE NE

 

 

Maliweb.net (Mali)

 

 

A lire aussi:

 

MALI – Contributions. Nouveau PM : Un choix de raison ? Ses atouts :

 

MALI – Attaque du camp de Dioura : des sanctions doivent être prises

 

MALI – Réformes politiques : La charrue avant les bœufs !

Commentaires