NOUVEAU DEPLOIEMENT MILITAIRE AU MOYEN-ORIENT : les Etats-Unis veulent la guerre contre l’Iran

Les Etats-Unis ont à nouveau déployé d’importants matériels militaires au Moyen-Orient pour faire face aux « activités iraniennes dans la région »

 

 

Que préparent les Etats-Unis ? En effet, moins d’une semaine après un impressionnant déploiement de matériels militaires sur le golf persique par les Etats-Unis en signe d’avertissement à l’Iran, l’administration Trump passe à la vitesse supérieure à travers un nouveau déploiement militaire ce vendredi.

Dans la presse américaine, on affirme en effet que le Pentagone a approuvé le déploiement d’une batterie de missiles et d’un navire militaire au Moyen-Orient. Selon CNBC, l’USS Arlington et la batterie Patriot vont rejoindre le porte-avion USS Abraham Lincoln déployé il y a six jours par l’armée américaine.

 

« Les Etats-Unis ne cherchent pas le conflit contre l’Iran »

 

Dans un communiqué publié ce vendredi, le Pentagone s’est expliqué : « Le Département de Défense continue de surveiller de près les activités du régime iranien, ses militaires et ses mandataires. En raison d’opération de sécurité, nous ne donnerons aucune indication sur le délai de déploiement des forces ni leur localisation. »

Le Pentagone ajoute : « les Etats-Unis ne cherchent pas le conflit contre l’Iran, mais nous sommes prêts à défendre les forces et les intérêts américains dans la région ». D’après ABC, environ 7500 personnels militaires seront déployés dans cette région. Le déploiement militaire n’est pas passé inaperçu en Iran. La Garde Révolutionnaire a réagi.

 

« La nation iranienne connaît le scénario »

 

« Les Américains pensent qu’ils peuvent intimider la nation iranienne et forcer les autorités   à dialoguer en combinant rhétorique militaire, pressions économiques et sanctions, mais la nation iranienne connaît le scénario et considère que les Etats-Unis ne sont pas dignes de confiance », a fait savoir le Général iranien, Yadollah Javani, membre de la Garde Révolutionnaire Iranienne.

Rappelons que l’attitude américaine est fortement condamnée par les autorités iraniennes qui disent ne pas vouloir une confrontation avec les Etats-Unis. En effet, dans une interview accordée  à Face The Nation ce 28 avril, Javad Zarif, ministre iranien des Affaires étrangères, avait pointé du doigt quatre dirigeants politiques du Moyen-Orient (Netanyahou, Ben Salman, Ben Zayed, et John Bolton) les accusant de mener Trump vers une guerre contre l’Iran.

 

Par Cheikh DIENG

 

 

Source: http://lecourrier-du-soir.com

 

Le Courrier du Soir (France)

 

 

A lire aussi:

 

FRANCE : Chantal condamnée à 3 000 euros d’amende pour avoir scolarisé un mineur étranger

 

LUTTE CONTRE LE TERRORISME: Angela Merkel annonce un soutien financier de plus de 31 milliards de francs CFA

 

MAROC: Reconnaissance française pour l’appui financier marocain à la reconstruction de la cathédrale Notre-Dame de Paris

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *