BENIN – Candide Azannaï: « Je n’ai aucune discussion à mener avec Patrice Talon »

Le président du parti Restaurer L’espoir, Candide Azannaï ne participera pas aux discussions directes, franches et constructives annoncées par le président Patrice Talon. Pour lui, discuter avec un dictateur c’est lui donner la possibilité de prendre l’avantage sur soi.

 

 

La position de l’ancien ministre Candide Azannaï par rapport à la main tendue du président Patrice Talon est désormais claire; il n’est pas question pour lui de s’asseoir à la table de négociation avec un dictateur. Pour lui, Il n’y a rien à discuter avec Talon que son départ. « On ne discute pas avec un dictateur. Il n’y a rien à discuter avec Talon si ce n’est son départ » a-t-il indiqué. Selon lui, quand il voulait mettre la démocratie en danger, il ne les a pas consultés. « Il n’a pas non plus besoin de nous consulter pour réparer ce qu’il a gâté » martèle-t-il.

Pour l’ancien collaborateur de Talon, il n’est pas stratégiquement correct de discuter avec un dictateur. Il cherchera, explique-t-il de faire croire à la communauté internationale qu’il a la situation en main et qu’il a la possibilité de faire revenir la paix. La seule chose à faire estime -t-il, c’est de négocier son départ. C’est d’ailleurs selon lui la mission de la résistance. « Tout ce qui se passait était de l’actualité (…) Nous allons marcher et je prendrai le devant de cette marche« , rassure-t-il avant de préciser que ce serait l’une des marches les plus gigantesques que le pays n’a jamais connues et qu’elle se fera avec ou sans autorisation. 

 

 

 

Source: http://beninwebtv.com

 

Benin Web TV (Bénin)

 

 

A lire aussi:

 

BENIN – Sébastien Ajavon: le gouvernement français confirme son statut d’exilé politique

 

BENIN: Les exhortations de quatre organisations africaines à Patrice Talon

 

BENIN: « Il faut exister coûte que coûte, et idéalement aux frais de la République », Nourou D. S. Saley

 

BENIN: « Un jeune affamé entrant en politique sera aussi un vieux affamé… », Nourou D. Saka Saley

 

BENIN: « Un dialogue ne changera pas la donne », Nourou Dine Saka Saley

Commentaires