FFOOTBALL : La Guinée et la Tanzanie sautent la Côte d’Ivoire et la Libye en coupes africaine 2020.

La Fédération Ivoirienne de Football (FIF), reprenant une note circulaire de la CAF, a annoncé mercredi 5 juin 2019, qu'à compter de la saison 2019-2020, la Côte d'Ivoire ne sera autorisée à aligner que deux clubs en coupes africaines des clubs dont un en Ligue des Champions et un autre en Coupe de la Confédération et non deux dans chaque épreuve comme par le passé.

 

 

Cette mesure est la conséquence des mauvais résultats de la Côte d’Ivoire dans les compétitions africaines de clubs ces trois dernières années. La Côte d’Ivoire qui alignait quatre clubs dont deux dans chaque compétition, n’arrivant plus à obtenir de bons résultats. Ses clubs sont soit éliminés dès le premier tour soit en phase de groupes instaurée depuis 2017.

En 2019, en Ligue des Champions, le Sporting Club de Gagnoa a été contraint à l’élimination aux préliminaires par la formation algérienne de JS Saoura tandis que l’ASEC Mimosas qui avait pourtant atteint la phase de groupe a occupé la derniere place dans sa poule.

En Coupe de la Confédération, le FC San Pedro a été écarté au deuxième tour par Nkana FC quand le Stade d’Abidjan a subi la foudre de l’Étoile Sportive du Sahel au premier tour. Ces éliminations ont été fort ressenties dans le milieu du football ivoirien.

Cette décision de la CAF a indubitablement des conséquences sur deux clubs ivoiriens. L’ASEC Mimosas et l’Académie de Football Ahmadou Diallo (AFAD) pressentis pour évoluer en Coupe de la Confédération sont du coup recalés. La FIF n’alignera plus que la SOA, Championne en titre, en Ligue des Champions et le FC San Pedro, vainqueur de la Coupe Nationale, en Coupe de la Confédération.

C’est la deuxième fois que le football ivoirien subit ce règlement de la CAF. En 2014 et 2015, la Côte d’Ivoire avait été  déclassée à la suite des motifs. Seulement le Sewé Sport de San Pedro, avait pris part à la Ligue des Champions en 2014 et 2015 tandis que l’ASEC Mimosas l’avait été en Coupe de la Confédération.

A l’inverse, des pays comme la Guinée et la Tanzanie font leur entrée dans le top 12. La Guinée le doit aux très bons parcours du Horoya AC qui réussit à se qualifier pour les quarts de finale depuis 2017. La Tanzanie elle, a bénéficié des retombées des bons résultats du SC Simba en Ligue des Champions.

Quant au Ghana, au Mali, au Cameroun et au Sénégal pourtant considérés comme de grandes nations de football, il sont limités à un représentant par épreuve depuis des années. Par contre, l’Égypte, le Maroc, la Zambie, la Tunisie, l’Afrique du Sud, l’Angola, la RD Congo, l’Algérie, le Nigeria et le Soudan sont scotchés à quatre représentants chacun.

 

Adou Mel

 

 

Source : http://www.afrikipresse.fr

 

Afriki Presse

 

 

 

A lire aussi:

 

FOOTBALL: Le maillot de l’équipe nationale du Sénégal pour la CAN 2019 (photo)

 

CAN 2019 / FOOTBALL – Victoire des Écureuils: des leçons pour la classe politique béninoise

 

FOOTBALL : Les nouveaux challenges de Badou Zaki

 

FOOTBALL : Ouattara accepte la CAN 2023 en Côte d’Ivoire par solidarité au Cameroun

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *