BENIN – Liste des personnalités politico-administratives recherchées par la justice

Au Bénin, les choses se compliquent pour les personnes recherchées par la justice. Par arrêté interministériel en date du 22 juillet 2019, il est désormais interdit de leur établir et délivrer certaines pièces administratives.

 

Komi Koutché, ancien ministre de l’économie et des finances ph: archives, facebook

 

Les personnes recherchées par la justice sont désormais contraintes de venir répondre des faits qui leur sont reprochés. C’est ce qui ressort de l’arrêt signé du Ministre de la justice, Sévérin Quenum et son collègue de l’intérieur, Sacca Lafia. Selon l’arrêté, il est désormais interdit l’établissement et la délivrance au profit et pour le compte de ces personnes des actes jugés de l’autorité.

Au nombre de ces personnes se trouvent des personnalités politico-administratives dont certaines ont en exil depuis plusieurs mois. Il s’agit de l’ancien Ministre de l’économie et des finances, Komi Koucthé, de l’ancien Maire de la ville de Cotonou, Léhady Soglo, des députés honoraires Idrissou Bako et Garba Yaya, l’ancien Greffier en chef du Tribunal de Cotonou, Abou Séïbou.

 

Au titre des anciens Directeurs de société d’Etat, on peut citer entre autres, l’ancien Directeur du Fonds national de la microfinance (Fnm), Jean Comlan Panti, et les anciens Directeurs généraux du Conseil national des chargeurs du Bénin (Cncb), Hervé Fagnigbé et Nadine Dako.

 

Ces personnes ne pourront plus, jusqu’à nouvel ordre, se faire établir et délivrer les actes tels que les extraits d’actes d’état civil, le certificat de nationalité, la carte nationale d’identité, le passeport, le laissez-passer, le sauf-conduit, la carte d séjour, la carte consulaire, le bulletin n°3 du casier judiciaire, le certificat ou l’attestation de résidence, le certificat de vie et de charges, l’attestation ou le certificat de possession d’état, le permis de conduire, la carte d’électeur et le quitus fiscal, etc.

A noter que la plupart de ces personnalités sont en exil depuis plusieurs  mois.  Par ailleurs, il faut souligner que 294 personnes sont au total visées par l’arrêté interministériel.

 

 

 

Source: http://beninwebtv.com

 

Benin Web TV (Bénin)

 

 

A lire aussi:

 

BENIN – BAC: Peace Nicoué prend sa revanche en 2019 avec un incroyable résultat

 

BENIN – Hommes d’affaires et créateurs de richesse au Bénin: Sous les tirs de la Rupture

 

BENIN : La demande Sacca Lafia aux partis politiques n’a aucun sens juridique, selon Kato Attita

 

BENIN – Dossier Zinsou: Me Robert Dossou soupçonne une main politique

Commentaires