LIVRE – Professeur Taladidia Thiombiano : “Les Gulmancéba, mathématiciens ou sorciers ?

La cérémonie de dédicace du livre « Recherche sur les principes de la géomancie : Les Gulmancéba, mathématiciens ou sorciers ?» du Professeur Taladidia Thiombiano a eu lieu, ce jeudi 27 juin 2019, à Ouagadougou. L’auteur ambitionne promouvoir le développement socio-culturel à travers la pratique de la géomancie au Burkina Faso.

 

 

Lorsqu’on parle de géomancie, on pense de prime abord « à des pratiques occultes, à la sorcellerie, à quelque chose dont il faut avoir peur », a affirmé Issa Martin Bikienga, ancien ministre de l’agriculture et porte-parole de la présente cérémonie.

Art divinatoire le plus ancien que l’ homme pratique, la géomancie selon lui est « une technique de divination fondée sur l’analyse de figures composées par la combinaison  de quatre points simples ou doubles, ou points et traits, obtenus par l’observation de cailloux ou d’objets jetés sur une surface plane, ou posés dans un espace donné, par des lancés de dés ou par le comptage de traits dessinés dans le sable avec un bâton, avec des doigts ou sur du papier, ou encore par l’ observation d’ éléments disposés dans la nature sans intervention humaine ».

L’objectif de l’auteur avec ce livre, d’après lui, « n’est pas de faire de l’histoire de la géomancie, mais plutôt l’épistémologie de la géomancie, pour faire comprendre comment elle est construite », a-t-il précisé. Cette œuvre va enrichir le paysage scientifique burkinabè de « connaissances nouvelles ».

Cette pratique a toujours été utilisée par les Gulmancéba, peuple situé à l’est du Burkina. Et selon les géomanciens Gulmancéba, a-t-il souligné, « la terre ne ment jamais ». Pour eux, en effet, les erreurs commises viennent de l’interprétation et non de la terre, explique-t-il.

 

Un support ?

 

L’ouvrage « Recherche sur les principes mathématiques de la géomancie » comprend 4 chapitres et tente de répondre à la problématique suivante « existe-t-il un support de la géomancie ou relève-t-elle de la métaphysique ? ».

Pour l’auteur, la géomancie est une science et peut être considérée comme « une des sources des mathématiques modernes ».  Aussi, il établit « un lien entre géomancie et l’os d’Ishango qui est considérée comme la première table des nombres premiers 25000 ans avant Jésus Christ ».

 

 

La géomancie peut être pratiquée par tout le monde car pour l’auteur, c’est un apprentissage. Et c’est d’ailleurs la raison pour laquelle il l’a introduite parmi les modules d’enseignement au sein de son Institut de formation et de recherche en économie appliquée Thiombiano (IFREAT).

Le ministre de la culture, des arts et du tourisme, Abdoul Karim Sango, co-parrain de l’évènement pense que cette publication va contribuer à sortir un pan important de notre patrimoine culturel de sa dimension folklorique.

Actuellement directeur de l’IFREAT, le Pr. Taladidia Thiombiano est économiste de formation avec une spécialité Econométrie. Il a dirigé plusieurs institutions de recherche en économie et est auteur de plusieurs publications et de nombreux ouvrages qui font autorité dans les domaines de l’économie et de l’économétrie. Il fut professeur à l’Université Ouaga et a créé depuis sa retraite, l’IFREAT.  Le livre est disponible au prix de 15.000 F CFA.

 

Amsétou OUEDRAOGO (stagiaire)

 

 

 

Source: http://burkina24.com

 

Burkina24 (Burkina)

 

 

 

A lire aussi:

 

LIVRE : Carmen Fifonsi Aboki (CFA) de Carmen Fifamè Toudonou

 

LIVRE : PATRIMOINE Le legs de l’Afrique Noire à la Grèce et la Rome antiques de Marcus Boni Teiga

 

LIVRE: Koutammakou, Lieux sacrés

 

LIVRE : Mes étoiles noires De Lucy à Barack Obama de Lilian Thuram

Commentaires