FOOTBALL – Lakhdar Belloumi, et la « passe à l’aveugle »

Lakhdar Belloumi est l’une des anciennes gloires du football africain. Considéré comme l’inventeur de la fameuse « passe à l’aveugle », ce Ballon d’or africain en 1981, meilleur joueur algérien de tous les temps est aussi le quatrième meilleur joueur africain de tous les temps.

 

 

L’Algérien Lakhdar Belloumi, ancienne gloire du football africain.L’Algérien Lakhdar Belloumi, ancienne gloire du football africain (Photo Wikipédia).

L’enfant de Mascara dont le talent s’est très tôt révélé au football a trouvé son épanouissement dans le sport-roi. Adolescent, il signe son premier contrat à 14 ans avec l’Olympique Sempac de Mascara. Comme bien souvent pour les équipes de l’époque, elle appartient à une entreprise nationale. De minime, il passe rapidement en senior, à 16 ans seulement. Sans doute, à cause de son talent.

 

Né en 1958 de parents ouvriers agricoles, Lakhdar Belloumi qui est le cadet de sa fratrie, entame ainsi sa carrière de footballeur. En enchaînant les clubs et les succès. Du GC Mascara (Ghali Club de Mascara), il va passer au MC Oran. Aux côtés d’autres noms du football algérien comme Sid Ahmed Belkedrouci, Tedj Bensaoula, Miloud Hadefi dans son club, il est repéré – car il est meilleur buteur du championnat – et appelé en équipe nationale junior pour évoluer aux côtés des Madjer, Merezkane, Kaci-Saïd et consorts. Pendant son service militaire à Alger, il va jouer au sein du MP Alger. Et c’est à la suite de cette période que Belloumi va étaler tout son talent. D’abord, comme meneur de jeu de la sélection nationale algérienne. Laquelle donnera à deux reprises une sévère correction au Maroc par 5 buts 1 à Casablanca au match et 3 buts 0 à Alger dans le cadre des qualifications pour les Jeux olympiques de 1981 à Moscou.
 

L’Algérien Lakhdar Belloumi est considéré comme le meilleur joueur algérien de tous les temps et le quatrième meilleur joueur africain de tous les temps après George Weah, Roger Milla et Abedi Pelé.

Ballon d’or africain en 1981, meilleur buteur du championnat d’Algérie, en 1978, meilleur butteur des Fennecs d’Algérie de la CAN 1988, au Maroc, avec Roger Milla, Gamal Abdel-Hamid et Abdoulaye Traoré, ses distinctions et participations à diverses compétitions sont longues à égrener.

 

L’Algérien Lakhdar Belloumi est le premier à réussir ce qu’aucun autre Maghrébin avant lui n’avait pu: conquérir les cœurs de toute l’Afrique Noire.  «Je me souviens que mon surnom sur les stades était Belloumi dans les années 1980, lorsqu’on jouait les matchs interclubs chez moi à Tanguiéta, au fin fond du Bénin. Vous vous rendez compte du pouvoir du talent. On ne triche pas avec et il n’y a pas de racisme possible avec. Les dirigeants africains devraient s’en inspirer dans la gestion des affaires du continent», confie le journaliste Serge Félix N’Piénikoua.

 

Belloumi a écrit son nom en lettres d’or dans les pages du football africain avec la coupe du monde de 1982 en Espagne. Avec ses coéquipiers, ils  ont fait mentir les pronostics qui donnaient l’Allemagne de l’Ouest vainqueur. Il sera en effet celui qui marquera le but de la victoire des Algériens qui s’imposèrent ainsi par le score de 2 buts à 1. Il reste dans l’histoire du football dans laquelle il est entré de manière spectaculaire comme l’inventeur de la fameuse « passe à l’aveugle ».

 

Par Abdul Yazid

 

 

A lire aussi:

 

FOOTBALL – GUINEE: Syligate. Paul Put entendu lundi par la commission éthique de la Féguifoot, Amadou Diaby aussi attendu…

 

Mondial FIBA – Côte d’Ivoire: Ce qu’il faut savoir sur la préparation des Éléphants

 

LUTTE – SENEGAL: Combat Lac 2 vs Boy Niang 2 : La décision du CNG est tombée sur le vainqueur du match !

Commentaires