BENIN: Accusé de vouloir trahir Boni Yayi pour la mouvance, Théophile Yarou réagit…

C’est par un communiqué que l’ancien ministre de Boni Yayi répond à ceux qui l’accusent de vouloir trahir l’ancien président Thomas Boni pour entrer dans le prochain gouvernement du président Patrice Talon. Il dément la rumeur et confirme sa fidélité à son mentor.

 

 

L’ancien ministre de la défense de Boni Yayi a balayé du revers de la main la rumeur qui circule depuis un moment l’annonçant dans le prochain gouvernement du président Patrice Talon. C’est par le biais d’un communiqué que ce cadre du parti des Forces cauris pour un Bénin émergent (FCBE) dément formellement cette information et confirme sa fidélité à sa formation politique.  « Je m’inscris en faux contre ces allégations qu’il conviendrait de qualifier d’affabulation pour des raisons évidentes », affirme-t-il dans son communiqué.

 

En effet, le bruit a circulé qu’en vue d’un remaniement ministériel qui serait imminent, le prince de la rupture serait en négociation pour pêcher dans la rivière de l’opposition. L’ancien ministre Théophile Yarou serait donc sur la liste de ceux qui sont prêts à jeter l’éponge pour faire leur incursion dans la mouvance présidentielle. Une information qui, selon l’intéressé serait distillée à dessein dans l’opinion publique.

A le croire, il n’aurait été jamais approché par qui que ce soit pour faire partir d’un quelconque gouvernement. Il ne s’agit ni plus ni moins qu’une affabulation, affirme-t-il. Selon le 1er secrétaire exécutif des Fcbe, le sens de l’honneur qui le caractérise lui interdit la trahison. Il invite donc « les auteurs de ces intoxications, au mobile inavoué, mais cependant évident, à se ressaisir et à agir de telle sorte que Dieu ait pitié de leurs âmes le jour du jugement dernier »

 

 

 

Source: http://beninwebtv.com

 

Benin Web TV (Bénin)

 

 

A lire aussi:

 

BENIN: De troublantes révélations sur la vie de Modeste Toboula en prison

 

BENIN – Non délivrance des actes de l’autorité à certains: ce qu’en dit le professeur Joël Aïvo

 

BENIN: Le clergé catholique réagit et nie sa supposée suspension de la médiation

 

Commentaires