GABON – Mines : Le fer de Baniaka bientôt en exploitation

Le ministre des Mines a reçu le PDG du groupe Genmin Group, le 16 septembre à Libreville. Les deux hommes ont discuté de l’éventualité du démarrage de l’exploitation de fer de Baniaka, dans la province du Haut-Ogooué, d’ici à la fin de l’année 2020.

 

Le ministre des Mines, de l’Energie et des Ressources hydrauliques, Tony Ondo Mba, posant avec devisé le président, directeur-général (PDG) de Genmin Group, Joe Ariti et sa délégation à Libreville. © D.R.

 

Situé dans la province du Haut-Ogooué, à Boumango, le gisement de fer de Baniaka pourrait être exploité d’ici à l’horizon 2020. Cette possibilité a été évoquée entre le ministre des Mines et le PDG du Genmin Group, le 16 septembre à Libreville.

Le responsable de la société australienne, détenteur de plusieurs permis de recherche de minerai de fer au Gabon, depuis 2012, a présenté les perspectives jugées «prometteuses» du gisement de fer de Baniaka. Selon Joe Ariti, l’exploitation pourrait démarrer d’ici à la fin d’année 2020 si les projections sont confirmées.

Le ministre des Mines, quant à lui, a davantage souhaité que les questions les plus urgentes soient traitées. Pour Tony Ondo Mba, ces préoccupations portent sur l’évacuation du minerai de fer, notamment avec la Société d’exploitation du Transgabonais (Setrag), et sur la demande en énergie.

Le projet de Baniaka intègre également les installations portuaires à Owendo, la construction d’une ligne de chemin de fer de 60 km pour rallier le site d’exploitation au Transgabonais. La production est estimée à environ 5 millions de tonnes par an. Le potentiel réel du fer de Baniaka est estimé à près de 100 millions de tonnes.

 

Par 

 

 

Source: gabonreview.com

 

Gabonreview.com (Gabon)

 

 

A lire aussi:

 

Coupe des nations de l’UFOA (Sénégal 2019) – La RAM transporteur officiel

 

INTERNET : Le Congo classé parmi les pays les moins connectés d’Afrique

 

La CEEAC se dote d’un nouveau siège à Libreville

Commentaires