BENIN: Nazaire Sado fait des mises au point à Louis Vlavonou

L’étude du rapport d’activités de Louis Vlavonou a suscité des réactions inhabituelles au sein du parlement. Les députés du Bloc républicain, visiblement en dent contre leur président, ne cachent pas leurs impressions.

 

Nazaire Sado, député à l’Assemblée nationale Photo: VOA

 

D’abord, c’est la répartition du temps de parole qui a déclenché la tension qui a failli emporter sur la séance. Le président de l’Assemblée nationale a souhaité que les députés du groupe parlementaire Union progressiste aient 45 minutes de parole et ceux du Bloc républicain 30. Ce qui n’a pas reçu l’approbation de ceux-ci. Une suspension de 15 minutes a été observée pour aplanir les divergences. Finalement, chaque intervenant a eu droit à deux minutes de parole quel que soit son groupe parlementaire.

 

Toutefois, cela n’a pas empêché l’honorable Nazaire Sado de dire publiquement « Monsieur le président, vous êtes déjà impopulaire au sein du parlement ». Pour étayer sa position, l’élu du Bloc républicain a exprimé toute sa colère. « D’abord vous avez parlez du retard des députés, je voudrais vous demander de ne plus jamais dire cela. les députés ne sont pas des fonctionnaires », a-t-il laissé entendre. Comme s’il y avait anguille sous roche, Nazaire Sado est allé plus loin dans sa déclaration incendiaire. Le management de Louis Vlavonou est approximatif selon lui. « On a vu les gaffes sur le plan sécuritaire. Je vous demande de vous reprendre pour que les choses aillent mieux. C’est nous qui vous avons élu et nous savons comment cela s’est passé », a-t-il lâché. C’est peut-être le fiel déjà entre les deux partis soutenant pourtant les actions du chef de l’Etat.

 

D’autres dossiers en gestation?

 

Difficile de le dire. Mais à y voir de près, il y a des sujets qui fâchent au sein du parlement. Rachidi Gbadamassi qui a pris la parole juste derrière Nazaire Sado a déclaré qu’au nom de « notre parlement et pour l’avenir de notre pays, je réserve mes commentaires ». Nouhoum Bida, du même groupe parlementaire dira la même chose avant de rebondir sur les nominations au parlement. L’élu de la 13è circonscription électorale a fait savoir que les nominations sont purement politiques à moins que les gens aient trompé la vigilance du président de l’institution. « Il y a des suppléants de députés qui sont nommés » . Il plaide pour que cela soit corrigé à l’avenir.

 

 

 

Source: http://beninwebtv.com

 

Benin Web TV (Bénin)

 

 

A lire aussi:

 

BENIN: Voici ce que pense le clergé catholique du dialogue politique

 

BENIN: Boni Yayi, le cauchemar du pouvoir de Patrice Talon?

 

BENIN/Énième buzz du ministre porte-parole du Gouvernement: Quand Talon « téléphone » à Yayi et tombe sur Orounla

 

BENIN – Parrainage de candidat à la présidentielle : les inquiétudes de Prince Agbodjan

Commentaires