BENIN: Voici les 21 résolutions des assises de l’opposition

Parallèlement au dialogue politique initié par le président Patrice Talon, les partis de l’opposition ont tenu des assises du jeudi 10 au samedi 12 octobre 2019. Sous la présidence de l’ancien Chef d’Etat Nicéphore Dieudonné Soglo, l’opposition a mené trois jours de travaux sur le thème : « La restauration de la démocratie et de l’Etat de droit ».

 

Assises de la résistance des forces de l’opposition Photo: Bénin web tv

 

21 résolutions ont été prises à l’issue des assises de l’opposition tenues à Cotonou. Il s’agit de :

1. Résolution portant adoption à l’unanimité du présent Rapport Général des Assises de la Résistance Nationale sur la nécessité d’un dialogue politique national et le recours au consensus en vue de la réconciliation et de la cohésion nationales, gages de la paix.

2. Résolution portant détermination et engagement de la Résistance Nationale à œuvrer, à la réhabilitation des mémoires de toutes les victimes innocentes, à l’arrêt des persécutions, et au retour des exilés pour délits d’opinions

3. Résolution appelant à l’intensification de la Résistance Nationale jusqu’au rétablissement effectif des libertés, de la Démocratie et de l’Etat de droit.

4. Résolution portant Rejet catégorique de toute modification de la Constitution du 11 décembre 1990 par le parlement du sang tel que cela se profile.

5. Résolution exigeant que le Conseil Supérieur de la Magistrature cesse d’être un appendice du Gouvernement pour revenir au service de la maison justice.

6. Résolution exigeant que la Démocratie retrouve sa place dans la désignation des responsables de nos entités universitaires afin que ces hauts lieux du savoir comme dans les autres pays continuent de garantir l’objectif la culture et la recherche scientifique.

7. Résolution exigeant la prise en charge par l’Etat, à court, moyen et long terme des conséquences des assassinats de nos compatriotes organisés par le Président Talon.

8. Résolution exigeant la prise en main effective du dossier de la fermeture de nos frontières avec le Nigéria à travers une diplomatie plus opérationnelle pour permettre à nos populations de retrouver leur place au sein de la CEDEAO et des Peuples.

9. Résolution condamnant l’exclusion sous toutes ses formes au Bénin

10. Résolution condamnant fortement le recours à la force et à l’utilisation criminelle des armes à feu.

11. Résolution condamnant la militarisation de l’espace politique et l’instauration d’un Etat policier.

12. Résolution exigent la restauration des libertés et le respect des valeurs et principes contenus dans les dispositions de la Constitution

13. Résolution condamnant la corruption et le conflit d’intérêts au sommet de l’Etat.

14. Résolution condamnant la politique consistant à la destruction de toutes les forces politiques hostiles aux déviances de la rupture.

15. Résolution condamnant les concertations injonctives du 15 juillet à la Présidence de la République et celles des et 10, 11 et 12 octobre 2019 avec les partis politiques soutenant le pouvoir de la rupture. Il s’agit de monologues qui n’engagent en rien l’Opposition et le peuple béninois.

16. la création d’une « Commission spéciale pour la jeunesse » chargée de proposer un plan d’urgence en faveur des jeunes dans tous les domaines : éducation, entreprise, numérique, sport, politique etc.

17. la création d’une « Commission pour l’insertion sociale » chargée d’évaluer l’ampleur et les conséquences sociales des déguerpissements barbares intervenus au cours de l’année 2017 et de proposer les mesures sociales en faveur des victimes ;

18. la réforme immédiate du secteur de la santé avec pour objectif l’équipement des Centres de santé, l’amélioration des conditions de travail et de vie des personnels de la santé et la promotion d’un système d’assurance maladie pour tous, notamment l’intensification de l’assurance maladie au bénéfice des plus pauvres;

19. la réforme et l’ouverture du secteur économique à la concurrence saine et la garantie et la protection des droits sociaux, en vertu de la Constitution de notre Pays.
20. la création d’une « Commission sur la sécurité » chargée d’auditer la réforme de la fusion de la Police Nationale et de la Gendarmerie Nationale en un corps unique Police Républicaine.

21. Résolution portant félicitation et encouragement de l’ensemble des partis, forces politiques, personnalités politiques et de la société civile regroupés au sein de la Résistance Nationale et les exhorte à poursuivre le combat démocratique jusqu’à la victoire finale.

Par ailleurs, l’opposition rejette le dialogue politique organisé par le Chef de l’Etat avec certains partis. Elle recommande au président de la République, un autre dialogue politique impliquant tous les acteurs politiques.

 

Par Cochimau S. HOUNGBADJI

 

 

Source: http://beninwebtv.com

 

Benin Web TV (Bénin)

 

 

A lire aussi:

 

BENIN – Dialogue politique: Soglo déplore le sort réservé au clergé catholique

 

BENIN: Le dialogue politique annoncé ne résoudra pas la crise actuelle, Narcisse Tomety

 

BENIN: Le Pcb parle d’un dialogue « nul et non avenu… »

Commentaires