BURKINA: Pobé-Mengao (Soum): 16 civils tués, le directeur d’une école publique enlevé puis assassiné

16 civils ont été tués au cours de deux attaques terroristes dans la commune de Pobé-Mengao, province du Soum, Région du Sahel le week-end dernier. Selon le gouverneur de la Région du Sahel, ces attaques se sont déroulées dans la soirée du samedi 26 octobre et dans la matinée du dimanche 27 octobre.

 

 

Dans un autre communiqué, le gouverneur a fait savoir qu’un enseignant du nom de Souleymane Ouédraogo, directeur de l’école primaire publique de Gargaboulé C  de retour d’une conférence pédagogique des enseignants qui s’est tenue à Dori, a été enlevé le vendredi 25 octobre vers 14 heures par des individus armés.

« Malheureusement son corps a été retrouvé le lendemain 26 octobre à Rounga, village de la commune de Ouindigui dans la province du Lorum, région du Nord » précise t-il. Ce qui porte à 17 personnes, le nombre de personnes tuées au cours du week-end écoulé.

Le Burkina Faso est confronté depuis près de trois ans à des attaques terroristes. Elles se sont étendues pratiquement à toutes les régions du pays, obligeant le gouvernement a décrété l’Etat d’urgence dans plusieurs provinces.

Les violences terroristes ont occasionné plusieurs déplacés. Actuellement, ils sont estimés à près de 500 mille personnes.

 

 

Source: http://www.fasozine.com

 

Fasozine (Burkina Faso)

 

 

A lire aussi:

 

RUSSIE-AFRIQUE: «On ne peut pas nous denier le droit de pouvoir diversifier nos partenaires… » (Roch Kaboré)

 

BURKINA: 32e anniversaire de l’assassinat de Thomas Sankara: le message de Mariam Sankara

 

BURKINA: Organiser la résistance populaire pour contrer le terrorisme (Par Jérémie Yisso BATIONO)

Commentaires