BENIN: « Le parrainage tel qu’il a été conçu est crisogène, c’est une technique d’exclusion », Joel Aïvo

Reçu dans un entretien spécial sur Sikka-TV, le président de l’association béninoise du droit constitutionnel, le professeur Joël Aïvo est peiné et triste pour le Bénin du fait du système de parrainage introduit dans la loi modifiée portant constitution en République du Bénin.

 

Joel Aivo, professeur de droit constitutionnel

 

Le système de parrainage introduit dans la loi N°2019-40 portant modification de la loi N°90-032 du 11 Décembre 1990¨est l’autre nom du certificat de conformité. C’est du moins l’avis du professeur titulaire du  droit constitutionnel, Joël Aïvo. Reçu dans une émission spéciale Sikka-TV diffusée ce Jeudi 21 Novembre 2019, le constitutionnaliste est peiné de constater que bien que nous n’ayons pas fini de faire le deuil de nos morts suite aux violences post-électorales, le régime pousse le cynisme par de nouvelles réformes crisogènes. »Le système de parrainage qui a été inventé, c’est l’autre nom de  certificat de conformité. Le parrainage qui a été initié, les réformes qui sont initiées et portées par les députés sont des réformes mortifères » s’insurge-t-il.

 

Il souhaite ne pas avoir cette fois-ci raison parce qu’il est fatigué d’avoir toujours raison. A le croire, le parrainage conduira une nouvelle fois le pays dans une zone de turbulence parce que c’est un mécanisme d’exclusion. Pour lui, c’est un choix inapproprié, un mécanisme d’érosion destiné au fond d’empêcher la compétition. « Vous trouvez normal que 160 personnes décident  à la place du pays  qui parmi nous mérite sa confiance? » s’interroge-t-il.

Selon lui, cette réforme est un changement fondamental inapproprié dans le contexte politique actuel. Pour le constitutionnaliste, les députés actuels font une confusion terrible entre l’Etat de lois et l’Etat de droit. L’Etat de lois, explique-t-il, c’est le fait de mettre quelque chose dans la loi et l’opposer aux adversaires.  » Le parrainage tel que que conçu est crisogène, une technique d’exclusion qui donne le sentiment aux uns d’avoir conçu toute la technique  et toute la réforme pour eux et contre les autres » se désole-t-il avant de conclure que cette réforme risque d’apporter des perturbations dans le pays.

 

 

 

Source: http://beninwebtv.com

 

Benin Web TV (Bénin)

 

 

A lire aussi:

 

BENIN – POLITIQUE: la Constitution du Bénin n’est pas le statut d’un parti politique, selon Joël Aïvo

 

BENIN: Olusegun Obasanjo au domicile de Nicéphore Soglo

 

BENIN : La « parodie » des acteurs politiques

 

BENIN – Révision de la constitution: l’ultime appel de Boni Yayi à la CEDEAO

Commentaires