BENIN: Léon Ahossi tacle Talon suite à sa sortie médiatique sur France 24

 

 

Le show médiatique du président Patrice Talon hier jeudi 7 novembre sur France 24 et RFI, a fait réagir l’ancien député Léon Ahossi qui se posent des questions sur les intrigues du chef de l’Etat, le Président Patrice Talon. Lire ci-dessous l’avis de l’ancien député à l’assemblée nationale.

«La succession d’événements négatifs a contraint le président Talon à s’expliquer à la communauté internationale, convaincu qu’à l’intérieur du pays, l’opinion est unanime sur la qualité de sa gouvernance. Il a fabriqué des lois pour mettre une espèce d’assemblée en place, forcer l’écriture d’une autre constitution, verrouiller les élections présidentielles, (parrainage qui n’a même pas reçu l’onction de ses  valets réunis au palais des congrès) choisir son successeur (vice-président  dont lui et le groupe du professeur Sossa ont décidé) et à travers ce cycle conserver le pouvoir au sein de son clan.

Je voudrais qu’on nous cite quelques pays où le fameux ticket présidentiel n’est pas porté par des partis politiques. Pourquoi lui qui est si soucieux de faire jouer un rôle majeur à la classe politique, pourquoi évite- t-il soigneusement de faire porter la candidature aux élections présidentielles par les partis ?

Bien simple, cela mettra à nu son plan d’utiliser les politiques pour assouvir ses ambitions, lui qui appartient à deux partis, et pour réussir  son dessein, utilise à fonds l’arme de la corruption et de la terreur. Si toutes les élections de proximité sont portées par les partis, il est inconcevable que la plus importante des élections échappe au contrôle des partis politiques.

Quant à la question de la promulgation, elle n’a jamais fait l’objet d’aucun doute dans mon esprit étant donné que c’est bien lui-même le chef d’orchestre de toute cette escroquerie politique. C’est pourquoi il paie certains compatriotes dont le cerveau est rivé au ventre pour arriver à ses fins.

Mais rassurons-nous, tout cela est bien léger pour durer».

 

Comlan Léon AHOSSI.

 

 

Source: http://www.lanouvelletribune.info

 

La Nouvelle Tribune (Bénin)

 

 

A lire aussi:

 

BENIN – Révision de la constitution: l’ultime appel de Boni Yayi à la CEDEAO

 

NOUROU DINE SAKA SALEY: « Le Bénin ne connaîtra plus d’élections ouvertes »

 

BENIN – Dialogue politique: très critiqué, Victor Topanou sort de son mutisme

 

Candide Azannaï: le Bénin n’est pas un « désert constitutionnel»

 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *