CÔTE D’IVOIRE: 500 millions c’est trop, 100 millions, parrainage oui mais consensus (Billon,Ouattara, Hambol)

Cadre du Pdci-Rda, présent vendredi 29 Novembre 2019 au meeting du Président de la République Alassane Ouattara au stade de Dabakala dans le cadre de sa tournée dans le Hambol, Jean-Louis Billon, s’est prononcé sur les promesses du Chef de l’État.

 

 

Qu’est-ce explique votre présence à cette visite du Président de la République ?

C’est une visite d’État. Il était important que l’ensemble des cadres accueillent le Chef de l’État. Comme il l’a dit lui-même, nous avons des opinions politiques différentes, mais nous ne sommes pas des ennemis. Ce qui importe pour nous, est qu’il soit bien accueilli ici. Et que les préoccupations des populations pour le développement soient prises en compte par l’ensemble du gouvernement. Nous sommes heureux d’accueillir tout le monde. Vous savez que nous avons de nombreuses doléances. Nous espérons que la majorité de ces doléances seront prises en compte.

 

Le Président de la République a parlé de 2021 pour la satisfaction des doléances. Qu’en dites-vous ?

 

C’est toujours trop loin. Si on doit attendre jusqu’en 2021 pour réaliser les doléances des populations, alors ça sera l’affaire du Pdci-Rda.

 

Cela dit, les propos du Chef de l’État au sujet des élections se 2020, vous ont-ils rassurés ?

 

Dans tous les cas, nous ne sommes pas inquiets. Les propos du Chef de l’État ont été rassurants, par rapport aux prochaines échéances. C’est rassurant par rapport à l’esprit démocratique. On espère que ces propos vont convaincre l’ensemble des partisans, notamment ceux du Rhdp en premier, afin que les actes suivent le discours. Nous avons des attentes, et nous voulons tous cette démocratie apaisée, qui garantit plus de développements que n’importe quelle forme de discours. La question des 100 millions FCFA de caution et des listes de parrainage, sont des propositions. Le jour où elles seront sur la table, toutes les parties prenantes pourront en discuter. L’essentiel, c’est de trouver un consensus. S’il y a consensus, c’est mieux. Mais, 500 millions Fcfa , ça serait trop (éclat de rire. Ndlr).

 

J-H Koffo, envoyé spécial dans le Hambol

 

 

Source : http://www.lintelligentdabidjan.info

 

L’intelligent d’Abidjan (Côte d’Ivoire)

 

 

A lire aussi: 

 

Présidentielle 2020 :Les Nations unies prêtes à accompagner la Côte d’Ivoire

 

CÔTE D’IVOIRE : Assoa Adou tend la main au Rhdp au meeting conjoint avec le Pdci

 

CÔTE D’IVOIRE – Grave pour la stabilité: Bédié très fâché contre le projet de limitation de l’âge des candidats à la présidentielle

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *