NOUROU DINE SAKA SALEY: « Le Bénin ne connaîtra plus d’élections ouvertes »

En retrait de la scène politique depuis quelques mois, Nourou Dine Saka Saley s’est prononcé au lendemain de la révision constitutionnelle. Même s’il n’a pas abordé directement le sujet, il a évoqué un plan qui serait en cours pour faire prospérer l’exclusion des opposants de toutes les élections tant que le système actuel est en place.

 

Nourou Dine Saka Saley photo: Bénin Web Tv

 

Selon Nourou Dine Saka Saley, les élections législatives exclusives du 28 avril 2019 était la ligne rouge à ne pas franchir. Une fois que ce plan d’exclusion a prospéré il estime que « le Bénin ne connaîtra plus jusqu’à nouvel ordre d’élections normales, dans les conditions qui se profilent ».

 

Dans un message publié sur sa page Facebook ce lundi 04 novembre 2019, l’opposant, potentiel candidat pour les législatives passées a fait savoir que « Toute candidature, même de chef de quartier, qui sera validée sera dans le cadre d’un deal de diversion, et voulue par le pouvoir actuel, notamment son chef. Sinon aucune candidature n’existera en dehors de sa volonté ».

 

Plus d’élection ouvertes au Bénin?

 

Selon Nourou Dine Saka Saley, le système en place est en train de conduire un plan d’exclusion qui risquent de s’ériger ne règle que le pouvoir sera là. Il dit avoir compris la chose à travers certaines déclarations. « Dans un groupe, il faut toujours écouter le plus  idi*t  pour savoir leurs plans. Moi j’ai écouté le plus  idi*t qui disait haut et fort qu’ils ont adopté le code électoral pour empêcher des personnes données de créer l’expérience Macron au Bénin », a-t-il affirmé.

Se basant sur tous ces éléments, il prévient : « Le Bénin ne connaîtra plus d’élections ouvertes…tant que vivra ce système qui ne prospère que par exclusion. Allez l’écrire….mais gardez toujours le sourire », a-t-il conclu.

 

Par Cochimau S. HOUNGBADJI

 

 

Source: http://beninwebtv.com

 

Benin Web TV (Bénin)

 

 

A lire aussi:

 

BENIN – Dialogue politique: très critiqué, Victor Topanou sort de son mutisme

 

Candide Azannaï: le Bénin n’est pas un « désert constitutionnel»

 

BENIN/Postures d’ »experts » et rôles d’intellectuels sous la Rupture …Quand tout devient possible

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *