GUINEE – Rencontre avec la délégation internationale : la Mouvance envoie les seconds couteaux

 

 

Après l’opposition républicaine qui a dépêché ses plus hauts dirigeants, ce fut le tour ce mardi de la mouvance présidentielle -en l’absence de ses ténors qui sont en campagne pour l’enrôlement- d’être reçue mardi par la délégation internationale composée des anciens présidents nigérian et béninois.

Au sortir de cette rencontre qui s’est déroulée dans un complexe hôtelier de la place, Sory Sow, membre du bureau politique national du RPG Arc-en-ciel et président de la délégation, flanqué entre autres de Yaya 2 Bah, dit avoir confié à la délégation qu’il n’existe aucun rapport entre changer la constitution et donner un 3è mandat à Alpha Condé.

« Nous avons parlé du contexte sociopolitique actuel de la Guinée, des préparatifs des élections législatives en perspective et des défis et perspectives pour la Guinée. Il est ressorti des débats qu’il y avait énormément d’amalgames sur les intentions des uns et des autres mais qu’en réalité beaucoup de choses n’opposent pas les acteurs politiques du pays. Par rapport à la nouvelle Constitution, la mouvance a émis clairement, a souligné le fait qu’il n’existe aucun rapport entre la volonté de doter le pays d’une nouvelle Constitution et toute autre velléité d’un troisième mandat. Doter la Guinée d’une nouvelle Constitution pour la mouvance présidentielle répond uniquement aux besoins de développement actuel du pays et n’a aucune relation avec la volonté quelconque de présenter le président Alpha Condé pour un 3ème mandat. Le président n’a jamais dit à quelqu’un qu’il veut d’un 3ème mandat. Il a dit simplement qu’il est nécessaire que le pays se dote d’institutions fortes. Doter le pays d’institutions fortes c’est doter le pays d’instruments de gouvernance forts. Et le projet de nouvelle Constitution s’inscrit dans cette volonté de doter le pays d’instruments forts afin de créer des institutions fortes pour la pérennisation de la démocratie et du développement de la Guinée », a-t-il affirmé.

“Il n’existe aucun rapport entre la volonté de doter le pays d’une nouvelle Constitution et toute autre velléité d’un troisième mandat” 

Estimant avoir répondu aux préoccupations de la délégation, Sory Sow a souligné qu’une réaction du RPG au rapport qui sera fourni par la délégation à l’issue des consultations, sera faite.

 

Maciré Camara 

 

 

 

Source :http://www.senenews.com

 

Senenews (Sénégal)

 

 

A lire aussi:

 

GUINEE – Elections : l’opposition républicaine annonce un cadre de concertation pour ’’le respect des lois’’

 

GUINEE: Sidya Touré : ‘’ce que nous avons connu la fois dernière ne nous intimidera pas’’

 

DAKAR : Guinéens, Comoriens et Sénégalais ont marché pour ‘’condamner Alpha, alerter Macky’’

Commentaires