BURKINA – Eddie Komboïgo : « Notre objectif ultime est la conquête du pouvoir et le retour des exilés dans un climat paisible »

Comme à l'accoutumé, les militants du Congrès pour la démocratie et le progrès (ex-parti au pouvoir) ont présenté leurs vœux de nouvel an à leur président Eddie Komboïgo dans la soirée de ce dimanche 19 janvier 2020 au siège du parti à Ouagadougou. Moment de rétrospection et surtout de perspectives mais également occasion choisie par le président Eddie Komboïgo, de décliner la nouvelle orientation du parti.

 

 

Cette cérémonie « sobre » a connu la présence d’anciens dissidents du parti tel que Assami Koanda et bien d’autres. Ce qui fait dire à M. Komboïgo que c’est le signe de la cohésion retrouvée au sein du parti. Une cérémonie de présentation de vœux qui revêt un caractère particulier aux yeux du président du parti pour qui, « c’est la dernière année du CDP dans l’opposition politique. » « C’est un signe indéniable de la volonté de tous d’œuvrer dans une synergie d’action, pour bâtir une équipe forte et solidaire qui travaille dans un esprit de famille afin d’atteindre les objectifs de notre parti », fait remarquer le président Komboïgo.

 

Lesquels objectifs sont entre autres, la paix pour le Burkina Faso et surtout le retour du président d’honneur du parti, l’ancien président Blaise Compaoré exilé en Côte d’Ivoire. Pour Eddie Komboïgo, le pouvoir en place, préoccupé par un second mandat, est en panne d’inspiration face aux préoccupations des populations. « Les indicateurs sont au rouge à tous les niveaux », fait-il remarquer. Le mérite des succès du parti revenant à Blaise Compaoré selon Eddie Komboïgo, il souhaite donc le retour de celui-ci et de tous les exilés dans un climat paisible.

En attendant les prochaines échéances électorales, Eddie Komboïgo a indiqué qu’un projet de directive a été soumpis au président d’honneur, Blaise Compaoré qui a entrepris des consultations pour la désignation du prochain candidat du parti.

 

Eddie Komboïgo est aussi revenu sur la situation de santé du général Djibrill Bassolé, admis à l’hôpital de Tengandogo dans la nuit de mercredi 15 janvier 2020. « Une délégation du CDP est allée rendre visite au général Djibrill Bassolé à l’hôpital Blaise Compaoré débaptisé hôpital de Tengandogo. Sa situation sanitaire est plus que préoccupante ; sa santé très précaire et se détériore de jour en jour. Je voudrais lancer ici un appel solennel au président du Faso, Roch Kaboré, pour qu’enfin, il use de son pouvoir de Chef d’État pour permettre au patient Djibrill Bassolé d’aller se soigner dans un autre pays que le Burkina Faso où on n’a pas les moyens, malheureusement, de le soigner », a réitéré le président du CDP, Eddie Komboïgo.

 

PAR ABEL AZONHANDE

 

 

Source: http://www.fasozine.com

 

Fasozine (Burkina Faso)

 

 

A lire aussi:

 

BURKINA FASO: «Le gouvernement travaille pour que les élections se tiennent en 2020» (Siméon Sawadogo)

 

BURKINA: An 5 de l’insurrection populaire: le président du Faso appelle les burkinabè à l’unisson, au courage et à la solidarité

 

RUSSIE-AFRIQUE: «On ne peut pas nous denier le droit de pouvoir diversifier nos partenaires… » (Roch Kaboré)

Commentaires