LIVRE: La Nubie et la Migration Kissira de Marcus Boni Teiga

 

Est-elle l’une des conséquences des crises sociopolitiques de l’époque dans la Vallée du Nil ou plutôt en Mésopotamie ? Ou encore, faudrait-il l’associer au Dernier grand réchauffement climatique qui a impacté le Sahara et changé le cours de l’Histoire du continent noir il y a environ 2100 avant Jésus-Christ ? La Migration Kissira est l’une des plus importantes migrations dont parlent plusieurs peuples d’Afrique.
Non seulement en raison du fait qu’elle est à l’origine de nombreux et retentissants bouleversements sociaux, culturels, politiques et économiques ; mais aussi et surtout à cause de son importance fondatrice de bien des peuples actuels particulièrement en Afrique du Centre et de l’Ouest. Pourtant, dans leur mémoire collective, les uns et les autres n’en gardent pas grand-chose en guise de souvenirs, exception faite de quelques bribes.
Outre la foisonnante littérature orale que Marcus Boni Teiga invoque à ce propos, l’auteur s’arc-boute aussi sur des écrits d’explorateurs et d’historiens de métier et de renom. Et il ne se contente pas seulement d’accréditer la Migration Kissira : il y décortique et analyse également les contextes historiques, les chronologies, les différents mouvements migratoires, les sources orales pour mettre en exergue les liens de parenté évidents entre les langues et coutumes des peuples de la Migration Kissira et celles de la Vallée du Nil de l’époque pré-pharaonique ou prédynastique.
Un fascinant voyage au coeur de l’oralité africaine jusque dans les temps les plus reculés, voire immémoriaux.

 

Journaliste et écrivain, Marcus Boni Teiga est aussi l’un des antiquisants et meilleurs spécialistes des études nubiennes. Il est l’auteur de Patrimoine – Le legs de l’Afrique Noire à la Grèce et la Rome antiques et de L’Egypte antique et la Vallée du Nil – L’histoire cachée de l’origine négro-africaine des Egyptiens anciens parus aux Editions Complicités à Paris, respectivement en 2019 et en 2018. Lauréat du Prix international Imhotep en 2014 au Salon du Livre Panafricain de Bruxelles pour l’ensemble de son oeuvre sur la Nubie antique, lauréat des bourses Reuters en journalisme en 1994 et Reuters Fellow au Centre d’études des médias de l’Université Michel de Montaigne de Bordeaux 3, en France, il a été Secrétaire général de la Communauté nationale du culte vaudou et des religions traditionnelles du Bénin à la fin des années 1990. Depuis 2014, il réside en Espagne mais continue ses recherches axées sur l’Afrique Noire antique en même temps qu’il donne des Conférences dans de nombreux pays, notamment en Europe.

 

Par S. C.

 

A lire aussi:

 

LIVRE : PATRIMOINE Le legs de l’Afrique Noire à la Grèce et la Rome antiques de Marcus Boni Teiga

 

LIVRE: Koutammakou, Lieux sacrés

 

LIVRE – L’EGYPTE ANTIQUE ET LA VALLEE DU NIL : L’histoire cachée de l’origine négro-africaine des Égyptiens anciens

Commentaires