La DG du FMI : « Le Maroc montre le chemin dans la région et en Afrique »

 

 

La directrice générale du Fonds Monétaire International (FMI) poursuit sa visite au Maroc. Elle était ce jeudi 20 février 2020 à Rabat où elle a multiplié les louanges envers le Maroc.

« Le Maroc montre le chemin dans la région et en Afrique », a affirmé Kristalina Georgieva. Elle a résumé ses appréciations concernant le Maroc en trois points. Le premier est que le pays a réussi à mettre en place des réformes difficiles et concentre ses efforts sur l’amélioration de la situation des jeunes et des femmes.

Le deuxième est que le Royaume est un pays important en Afrique. « Nous sommes impressionnés de l’engagement du Maroc dans la construction des bases d’un modèle exemplaire dans le cadre de l’investissement dans le continent », a souligné la DG du FMI, ajoutant que ce n’est pas un hasard si le FMI a choisi le Maroc pour abriter ses assemblées l’année prochaine.

Le dernier point est que le Maroc avance bien. « Mais il peut faire plus et mieux », a-t-elle nuancé, en affirmant qu’elle encourage le FMI à soutenir le Royaume.

 

FMI et nouveau modèle marocain de développement

 

« Nous sommes prêts à fournir toute l’analyse nécessaire au travail de la commission pour l’aider à progresser », a assuré K. Georgieva, affirmant que le FMI accorde beaucoup d’importance à cette stratégie du Maroc et à sa capacité d’analyser le futur dans un contexte incertain. « Nous allons apprendre du travail de cette commission pour le répercuter ailleurs », a-t-elle confié.

 

Coronovirus vue par le FMI

 

Kristalina Georgieva a évoqué le risque que fait peser le Corona virus sur la croissance en Chine et dans le monde. « La Chine, a-t-elle rappelé, représente 19% du PIB de l’économie mondiale ». Cependant, la DG du FMI a estimé qu’il était encore tôt d’avancer des prévisions puisque personne ne sait encore quelle dimension pourrait prendre ce problème. « On n’exclut pas que cela puisse engendrer un scénario avec une courbe en U plutôt qu’en V », affirme-t-elle.

 

 

Source: http://lobservateurdumaroc.info

 

L’Observateur du Maroc et d’Afrique

 

 

A lire aussi:

 

GABON – Diversité des genres : Coup d’envoi du programme Com’Elles

 

CONGO : Les dettes de la SNPC risquent d’alourdir la dette du pays, selon une étude de l’ONG Global Witness

 

MAROC ENTREPENEURS: Journée de la Création d’Entreprise – Edition 12 | 20 ans Maroc Entrepreneurs

Commentaires