BENIN – Communales 2020: les 8 partis menacés d’exclusion

La Commission électorale nationale autonome (Céna) a rencontré les partis politiques en course pour les communales du 17 mai 2020. A cette occasion, l’institution électorale a notifié aux représentants des partis les irrégularités identifiées lors de l’étude approfondie des dossiers de candidatures. Ils ont désormais 72h pour corriger lesdites irrégularités, au risque de se voir éjecter du processus.

 

Emmanuel Tiando – président de la Cena PH: Présidence Bénin

On en sait désormais un peu plus sur la qualité des dossiers transmis à la Céna par les partis politiques engagés dans le processus des communales de 2020. Après avoir passé avec succès la phase de l’étude de complétude, les huit partis à savoir : l’UP, le BR, les FCBE, le PRD, le PER, la FCDB, le Moele-Bénin et l’UDBN, en course sont à présent sous la menace d’exclusion. Ils ont brandi les récépissés provisoires comme des trophées de guerre ; mais en réalité aucun d’eux n’a visiblement présenté un dossier « clean » et « nickel » comme ils l’ont chanté dans la nuit du mercredi 11 mars 2020.

Après l’étude approfondie, la Céna a constaté plusieurs irrégularités en violation du code électoral. La Céna a évoqué entre autres, les cas de doublon constatés sur certaines listes, le positionnement des candidats mineurs, la présentation de certaines pièces non conformes à l’exigence de la Céna. Ces actes posés en contradiction avec le code électoral peuvent coûter l’exclusion aux partis concernés. Mais le même code demande à la Céna de leur laisser 72h pour apporter des corrections à aux dossiers.

Que dit la loi sur la correction des irrégularités?

Il est vrai que le code électoral donne la possibilité aux partis politiques d’apporter des corrections à leurs dossiers; mais cette faveur accordée aux formations politiques est encadrée par l’article 41 du code électoral. Ainsi, ces derniers ne pourront pas corriger toutes les irrégularités relevées par la Céna.

 

« …Pour les élections législatives ou communales, les corrections à apporter ne peuvent, en aucun cas, concerner I’ordre des candidatures sur Ia liste.
En tout état de cause, aucun changement de candidature n’est autorisé sauf en cas de décès ou d’une même candidature sur plusieurs listes….« , extrait de l’article 41 du code électoral.

A l’expiration des 72h, la loi fait obligation à la Céna de délivrer les récépissés définitifs de validation de déclaration de candidature aux partis politiques. S’en suivra la publication des listes retenues pour la compétition électorale. Selon le calendrier électoral des communales 2020, cette étape est prévue pour le 23 mars 2020.

 

Cochimau S. Houngbadji 

 

 

Source: http://beninwebtv.com

 

Benin Web TV (Bénin)

 

 

A lire aussi:

 

BENIN: Incertitude sur la remise à bonne date de la liste électorale à la Cena

 

BENIN/Réflexions et propositions sur la thématique démocratie & développement: Lettre au Président Talon

 

BENIN – Communales 2020: Candide Azannaï tacle violemment le COS-LEPI

 

BENIN : Boni Yayi rompt le silence et s’adresse aux militants FCBE

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *