MAROC: Les auto-entrepreneurs dans la tourmente

 

 

Après la confédération marocaine de TPE-PME, c’est au tour de l’association de l’union des Auto-Entrepreneurs  de tirer la sonnette d’alarme sur la situation inquiétante des auto-entrepreneurs impactés par la crise qui sévit le pays. « Le plan de soutien, mis en place par le Comité de Veille Economique, ne couvre pas les auto-entrepreneurs. Une telle situation impacte la quasi-totalité des auto-entrepreneurs », regrette le président de l’association, Zakaria Fahim. Dans une lettre adressée au chef de gouvernement, au ministre de l’Industrie, du Commerce et de l’Economie numérique et celui de l’économie et des finances, président du Comité de veille économique,  Zakaria Fahim rappelle que les 177.000 auto-entrepreneurs qui ont répondu à l’appel de SM le Roi Mohammed VI du Maroc pour à la fois dynamiser l’économie et s’insérer dans le formel, ne cessent de voir leur population grimper. Leur contribution à l’économie nationale, à travers une structuration et une valorisation du démarrage par le formel est non négligeable. L’élan de l’Etat marocain à accompagner cette frange de la population active, en instituant un statut juridique, des procédures de constitution et une réglementation agile, tout dans la simplicité, luttant ainsi contre le chômage des jeunes et de moins jeunes, a été grandement salué. « Tous les auto-entrepreneurs sont immatriculés et disposent d’un IF (Identifiant fiscal) », assure Zakaria Fahim. Et d’ajouter « mais en ces temps de crise sanitaire, les Auto-Entrepreneurs lourdement impactés, souvent aux premières loges risquent de trinquer ». or, si l’Union des Auto-Entrepreneurs, salue les mesures prises par l’Etat Marocain, en direction des opérateurs économiques et des ménages, pour atténuer les effets du confinement dus au Covid-19, elle regrette cependant  que le Plan de soutien, mis en place par le Comité de Veille Economique, ne couvre pas les auto-entrepreneurs et sollicite les autorités d’inclure cette population notamment ceux ayant fait une déclaration de leur chiffre d’affaires lors du dernier semestre 2019. L’union, recommande ainsi de leur accorder une aide mensuelle minimale à l’instar de celle accordée aux salariés de l’ordre de 2000 DHS  avec un accès au crédit Oxygène de 15 .000 dh pour les 3 prochains mois pour couvrir leur besoin de fonds de roulement et une accélération de la mise en place de la couverture sociale.  « Nous croyons que de telles mesures leur permettront de traverser, sans trop de dégâts, la crise sanitaire. C’est d’autant plus juste que les Auto-Entrepreneurs ont une trésorerie sous tension et n’ont pas les clés par eux-mêmes pour se tourner spontanément vers le secteur bancaire », conclut Zakaria Fahim.

 

Par Mounia Kabiri Kettani

 

 

Source: http://lobservateurdumaroc.info

 

L’Observateur du Maroc et d’Afrique

 

 

A lire aussi:

 

GABON – Diversité des genres : Coup d’envoi du programme Com’Elles

 

CONGO : Les dettes de la SNPC risquent d’alourdir la dette du pays, selon une étude de l’ONG Global Witness

 

MAROC ENTREPENEURS: Journée de la Création d’Entreprise – Edition 12 | 20 ans Maroc Entrepreneurs

.

Commentaires