BURKINA – Dialogue politique: le comité de suivi tranche pour le respect du calendrier électoral

La représentation nationale fait l’objet de nombreuses critiques depuis qu’elle a remis, mercredi 8 juillet 2020, un rapport sur la situation sécuritaire du pays, assorti d’une recommandation de report des élections législatives. Dans l’optique de parvenir à une résolution de la question, les deux composantes du comité de suivi du dialogue politique se sont rencontrées, ce vendredi 10 juillet 2020 à Ouagadougou, sous l’égide du ministère de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Cohésion sociale. A l’issue de la rencontre, les deux parties ont décidé à l’unanimité du maintien de l’échéance d’une élection couplée telle que prévue.

 

 

Autour de la table, les principaux acteurs politiques de la majorité présidentielle et de l’opposition, ont pour objectif de trouver un consensus sur la réponse à donner au Président du Faso, qui leur a transmis la proposition de l’Assemblé nationale. Les deux délégations sont conduites par le Chef de file de l’Opposition politique burkinabè, Zéphirin Diabré, et Simon Compaoré, de l’Alliance de la majorité présidentielle.

Au sortir des discussions, les représentants des deux composantes du comité, ont annoncé qu’ils ont opté pour le maintien du timing des élections, adopté lors du dialogue politique avec le chef de l’Etat, le 22 juillet 2019. Répondant à la presse, les représentants de l’AMP et du CFOP ont indiqué que cette rencontre fait suite à une audience qui leur a été accordée le jeudi 09 juillet 2020 par le Chef de l’Etat, Roch Marc Christian Kaboré.

Le Président du Faso, a au cours de cette audience, informé le comité du dialogue politique du contenu du rapport de l’Assemblée nationale et de sa proposition de reporter les législatives à 2021. Il s’est agi donc pour eux, de dégager une position consensuelle en vue d’apporter une réponse au Chef de l’Etat.

En attendant la validation de la résolution du comité pour le respect du calendrier électoral, par le président du Faso, les représentants des deux délégations disent vouloir s’en tenir à cette unique déclaration.

Direction de la communication et de la presse ministérielle

 

 

Source: http://www.fasozine.com

 

Fasozine (Burkina Faso)

 

 

A lire aussi:

 

BURKINA – Tanwalbougou: «Quelques fois, des chiens ramènent des membres humains dans les familles»

 

BURKINA: COVID-19: le gouvernement injecte plus de 6 milliards de FCFA pour supporter les mesures dans le secteur de l’eau

 

BURKINA: Situation sécuritaire et Coronavirus: Roch Marc Christian Kaboré réunit un conseil de défense

Commentaires