CÔTE D’IVOIRE – La dépouille Gon à Korhogo: ce qui s’est passé à l’arrivée et programme des obsèques

Après les hommages de la nation et de son parti le Rhdp à Abidjan, la dépouille mortelle de l’ex premier ministre Amadou Gon Coulibaly est arrivée mercredi 15 juillet 2020 à 17h10mn à l’aéroport de Korhogo par un cargo de l’armée de l’air de Côte d’Ivoire, avant d’être conduite à la cour familiale appelée « Gbondala » ou chez les Gbon au quartier Soba, où une prière sera dite de 20h à 22h.

 

 

Aéroport de Korhogo, ce mercredi 15 juillet 2020. Il est 16h46 mn lorsque le premier cargo de l’armée de l’air de Côte d’ivoire atterrit avec à son bord, la famille du défunt conduite par sa mère génitrice, Fatoumata Gon Coulibaly.

 
Le cortège

 

Suivra la dépouille mortelle de l’ex premier ministre ivoirien à 17h10 puis un troisième cargo de l’armée de l’air qui transportait les membres du gouvernement. Déjà à 14h, une haie s’est formée le long de la voie qui mène du centre-ville à l’aéroport situé à 12km de la ville.

La population de Korhogo, les chasseurs traditionnels appelés communément dozos, des amis et proches venus des autres villes du pays, attendaient Amadou Gon Coulibaly, rappelé à Dieu le 8 juillet 2020 dernier et en chemin pour sa dernière demeure.

Au milieu de la foule compact qui était à l’arrivée à l’aéroport, se trouve deux jeunes de l’ethnie Koyaka, alliés du peuple Sénoufo dont est originaire Amadou Gon Coulibaly.

Imitant le jeu des alliances, les deux Koyaka tentent de bloquer le passage du corps, mais la scène est vite maitrisée par les forces de sécurité et Lass PR, fils et cadre de Korhogo, membre de la famille du défunt, avec quelques billets de banque.

Voici où le corps de Gon dormira avant son inhumation au caveau familial.

La maison mortuaire avant l’inhumation au caveau familial

 

« Nous sommes à Gbondala, qui signifie la cour des Gbon au quartier Soba. Vous avez le buste du patriarche Peleforo Gbon (1844-1962) assis et son fils Coulibaly Bema Zouakagnou (1898-1976) débout. En réalité le père du premier ministre est l’un des petits fils du patriarche Gbon Peleforo. Il s’appelle Gbonblé et réside à Djassa toujours dans le quartier Soba non loin d’ici.

Ici, nous avons trois cases sacrées, le musée Gbon Coulibaly et une maison mortuaire où tout corps de la famille repose avant d’être inhumé. Devant cette maison mortuaire vous avez des femmes assises en pareille circonstance, commises pour empêcher la pluie de tomber », raconte peu avant l’arrivée de la dépouille, Soro Bernard, proche de la famille Gbon.

Une veillée de prière est prévue mercredi soir de 20h à 22h dans la cour familiale, où reposera la dépouille de l’ex premier ministre avant son inhumation le vendredi 17 juillet dans le caveau familial à deux pas de là.

Selon le programme provisoire établi par la famille, la suite des hommages aura lieu jeudi 16 juillet 2020 au stade municipal de Korhogo. D’abord celui des populations du District des Savanes (8h à 12h), puis de 14h à 18h, celui des populations venues des autres régions de la Côte d’Ivoire et des délégations étrangères. Suivra au même lieu une veillée religieuse jusqu’au petit matin.

Le vendredi 17 juillet 2020, les obsèques débuteront à 13h avec la traditionnelle prière du vendredi suivie d’une prière mortuaire à la grande mosquée de Korhogo.

L’ex premier ministre ivoirien, Amadou Gon Coulibaly sera inhumé ce même vendredi à 14h30 au caveau familial dans la stricte intimité familiale.

La cérémonie de 3eme et 7eme jour aura lieu au stade municipal de Korhogo de 15h à 16h le même vendredi, et marquera la fin des obsèques.

 

Philippe Kouhon envoyé spécial à Korhogo

 

 

Source : http://www.afrikipresse.fr

 

Afriki Presse

 

 

A lire aussi:

 

CÔTE D’IVOIRE: Démission de Duncan soupçonné de collusion avec Amon Tanoh et Chris Yapi

 

CÔTE D’IVOIRE – Révision de la liste électorale : des milliers de majeurs sans extraits de naissance

 

COVID-19 : La Banque africaine de développement crée un fonds doté de 10 milliards de dollars.

 

Commentaires