MAROC: Coronavirus, un coup dur pour le tourisme

Fermeture des frontières, restrictions dans plusieurs villes à l’échelle nationale…2020 est une année catastrophique pour le tourisme marocain.

 

Plus de 18 MMDH. Tel est le total des pertes accusés par le secteur touristique durant les sept premiers mois de l’année en cours. Le chiffre a été révélé par la direction des études et des prévisions financières (DEPF) dans sa dernière note de conjoncture qui met l’accent sur un retrait des recettes de l’ordre de 44,1%. Juillet à lui seul, a enregistré une chute drastique de  90,1%. Concernant les arrivées touristiques, la DEPF évoque un repli de 63,5% à fin juin 2020. Même tendance baissière au niveau des nuitées réalisées dans les établissements d’hébergement classés dont la décroissance est estimée à 59,1%.

 

Restrictions contraignantes

 

Après la reprise des vols domestiques dans le Royaume à partir du 25 juin 2020, les frontières nationales ont été ouvertes aux visiteurs internationaux depuis le 6 septembre 2020, particulièrement au profit des citoyens étrangers se rendant au Maroc pour une mission officielle ou auprès d’une entreprise privée et les citoyens étrangers non soumis aux formalités de visa, qui disposent d’une réservation confirmée dans un établissement hôtelier, sous conditions de présentation à l’embarquement d’un test PCR négatif de moins de 48 heures ainsi qu’un test sérologique. Des mesures insuffisantes, selon les professionnels qui appellent à un assouplissement des mesures décrétées. D’après la DEPF, au niveau international, 115 destinations (53% de toutes les destinations dans le monde) ont assoupli les restrictions sur les voyages. Dans le détail, deux pays ont levé toutes les restrictions alors que 113 les maintiennent pour le moment.

 

Une relance espérée en 2022

 

Un rapport de la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (Cnuced) publié en juillet soulignait que sur une liste de 15 pays, l’industrie touristique marocaine est la 7ème la plus touchée par la crise du Covid-19.

Pour pallier les dégâts de Covid-19 sur le secteur touristique et accélérer sa relance, un contrat programme de 21 mesures, recouvrant la période de 2020 à 2022, a été signé le 03 août 2020 au profit du secteur, alliant acteurs publics et privés au niveau national et régional afin de retrouver les performances d’avant crise dès 2022.

 

Source: http://lobservateurdumaroc.info

 

L’Observateur du Maroc et d’Afrique

 

 

A lire aussi:

 

CONGO : Pour la seule période 2014-2016, l’État doit toujours à ses fournisseurs plus de trois cents milliards de francs CFA

 

Année budgétaire 2021 : Le Bénin payera 391 milliards à Dakar au titre du service de la dette

 

MAROC – Nouveau coronavirus : La majorité des entreprises craignent un reconfinement

 

COVID-19 : le Gabon perdra 700 milliards de recettes budgétaires en 2020

Commentaires