BENIN: Les évêques recommandent un dialogue franc pour une présidentielle pacifique

La Conférence Épiscopale du Bénin (CEB) a fait une déclaration de presse, ce vendredi 22 janvier 2021, à la fin de sa session plénière. Dans la déclaration lue devant la presse, par Monseigneur Cyril Houndékon, les évêques font des recommandations dans le cadre de l’organisation de l’élection présidentielle du 11 avril 2021.

 

 

Pour une élection présidentielle pacifique, la Conférence Épiscopale du Bénin recommande un dialogue franc entre les acteurs impliqués. « La Conférence épiscopale du Bénin recommande vivement que tous les partis politiques et les institutions impliquées dans l’organisation du scrutin, dialoguent franchement en vue d’une élection présidentielle pacifique, réellement inclusive, démocratique et transparente », a déclaré Mgr Eugène Houndékoun. Selon les évêques, l’intérêt de cette action est de parvenir à « la préservation de la paix sociale, sans laquelle, les efforts de développement entamés seraient compromis ».

 

A lire aussi : Bénin – Imminence du dialogue politique: Patrice Talon supplante-t-il la conférence épiscopale?

 

La CEB note, de plus en plus, une banalisation des acquis de la conférence des forces vives de la nation de février 1990. Elle constate « le déploiement d’une certaine rhétorique visant à banaliser ou même à déconstruire les acquis de la conférence des forces vives de la nation de février 1990 ». Par ailleurs, les évêques rappellent qu’ils suivent de près l’actualité sur la présidentielle de 2021 et note avec intérêt, « les divergences croissantes entre les acteurs politiques sur la liste électorale, le calendrier électoral, le parrainage des candidats par des élus ».

 

 

 

 

Source: http://beninwebtv.com

 

 

Benin Web TV (Bénin)

 

 

A lire aussi:

 

BENIN: “Vouloir coûte que coûte adapter la Constitution aux réformes est une hérésie” Claude Djankaki

 

BENIN – Crise à la FCBE: Théophile Yarou dénonce la dictature de Paul Hounkpè

 

BENIN: “Si fort pour réprimer ses concitoyens, mais si docile face à l’Occident”, Kemi Seba tacle Patrice Talon

Commentaires