Proverbes & Citations

Un silence vaut vingt-cinq réponses (Proverbe cap-verdien)
Un seul morceau de bois donne de la fumée mais pas de feu (Proverbe éthiopien)
L'enfant peut toiser la lune, mais pas le soleil (Proverbe burkinabé)
On est maître de ses paroles, mais on en devient esclave une fois qu'elles sont dites (Proverbe africain)
Celui qui peut mettre un oeuf dans une bouteille peut aussi l'en retirer (Proverbe tchadien)
Deviens riche et fais-le savoir, les faux amis viendront d'eux-mêmes (Proverbe africain)
Choisissez un travail que vous aimez et vous n'aurez pas à travailler un seul jour de votre vie (Confucius)
C’est quand on n’a plus d’espoir qu’il ne faut désespérer de rien (Sénèque)
C’est parfois d’une situation désespérée que jaillit l’espoir (Lao She)
Le travail éloigne de nous trois grands maux, l’ennui, le vice, et le besoin (Voltaire)
Tirons notre courage de notre désespoir même (Sénèque)
Je crois d’un bon citoyen de préférer les paroles qui sauvent aux paroles qui plaisent (Démosthène)
Le silence d'un peuple n'est qu'un effet de contrainte et non pas une adhésion volontaire à la servitude ; c'est, le plus souvent, le couvre-feu d'une révolte à venir (Louis-Auguste Martin)
Plus encore, il y a dans la douleur une réalité intense, extraordinaire. J’ai dit de moi que j’étais en rapport symbolique avec l’art et la culture de mon époque. Il n’est pas un seul misérable dans ce misérable lieu qui ne soit en rapport symbolique avec le secret même de la vie. Car le secret de la vie est la souffrance. C’est ce qui se cache derrière toute chose. (Oscar Wilde)
Nul sourire n'efface ce qu'imprime la souffrance sur un visage. Ce ne sont pas des rides ; le regard est pareil. Un homme qui a souffert n'a pas forcément vieilli. La transformation est plus profonde (Raymond Radigue)
Gouverner, c'est maintenir les balances de la justice égales pour tous (Franklin Delano Roosevelt)
Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu (Bertolt Brecht)
Il n'y a point de bonheur sans courage, ni de vertu sans combat (Jean-Jacques Rousseau)
La guerre, ce n'est pas l'acceptation du risque. Ce n'est pas l'acceptation du combat. C'est à certaines heures, pour le combattant, l'acceptation pure et simple de la mort (Antoine de Saint-Exupéry)
La croyance que rien ne change provient soit d'une mauvaise vue, soit d'une mauvaise foi. La première se corrige, la seconde se combat (Friedrich Nietzsche)