Proverbes & Citations

Dieu a donné une soeur au souvenir et il l'a appelée espérance ( Michel-Ange)
Les bonnes choses n'arrivent que lorsqu'on renonce à les espérer ; à l'inverse, trop espérer, les empêche de se produire (Paul Auster)
C'est par un manque de maîtrise de soi, de scepticisme et d'esprit critique que le tyran se distingue de l'homme politique normal (Mariano Picon Salas)
Le fourbe n'est jamais plus à craindre que quand il prend un masque pour feindre (Publilius Syrus)
L'hypocrisie est un hommage que le vice rend à la vertu (François de La Rochefoucauld)
L'indifférence que d'aucuns montrent pour la politique est un tort, c'est grâce à une telle indifférence que les gouvernements agissent à leur guise, sans généralement se soucier des intérêts réels de la collectivité (Samuel Ferdinand-Lop)
La cruauté est un geste de servitude : car elle atteste que la barbarie du régime oppresseur est encore présente en nous (Jean Jaurès)
La propagande est aux démocraties ce que la violence est aux dictatures (Noam Chomsky)
Celui qui est capable de tromper une fois est traître pour toujours (Proverbe italien)
L'inculture est la semence de toute dictature ( Gilbert Choulet)
La bêtise humaine est tellement répandue aujourd'hui sur terre que certains finissent par en faire une règle de conduite (Mouctar Keïta)
L'avenir n'est pas ce qui va arriver, mais ce que nous allons faire (Henri Bergson)
Qui pense à l'avenir ne peut tomber dans l'abîme (Proverbe algérien)
L'honneur est la dernière richesse des pauvres (Albert Camus)
L'honneur est comme l'œuf, on ne jongle pas avec lui (Proverbe danois)
A la fin, nous nous souviendrons non pas des mots de nos ennemis, mais des silences de nos amis (Martin Luther King)
L'orgueil précède la chute, toutes les chutes que tu peux imaginer. Et crois-moi, toutes les chances que tu peux avoir de t'élever sont dérisoires par rapport aux occasions de chuter (Richard Powers)
L’homme est insatiable de pouvoir il est infini dans ses désirs, et toujours mécontent de ce qu’il a (Joseph de Maistre)
En toute chose, c'est la fin qui est essentielle (Aristote)
La fin de l'espoir est le commencement de la mort (Charles De Gaulle)