Proverbes & Citations

La patience est l’art d’espérer (Vauvenargues)
Le courage se reconnaît à la guerre, la sagesse à la vie, l'amitié au besoin (Proverbe provençal)
La hâte est la mère de l’échec (Hérodote)
La confiance à l'âme est semblable en un point : Une fois envolée, elle ne revient point (Publilius Syrus)
L’avenir n’est jamais que du présent à mettre en ordre (Antoine de Saint-Exupéry)
Même sans espoir, la lutte est encore un espoir (Romain Rolland)
La confiance est une plante très délicate qui ne refleurit pas à volonté (Victor Cherbuliez)
L'ignorance mène à la peur, la peur mène à la haine et la haine conduit à la violence. Voilà l'équation (Averroès)
Après une grande haine, il restera toujours une petite haine (Proverbe chinois)
Il y a toujours de la haine de soi à l'origine de la haine de l'autre (Nicole Avril)
Tout pouvoir excessif s'écroule sous son poids (Proverbe Latin)
C'est une expérience éternelle que tout homme qui a du pouvoir est porté à en abuser (Montesquieu)
Vouloir nous brûle et Pouvoir nous détruit mais SAVOIR laisse notre faible organisation dans un perpétuel état de calme ( Honoré de Balzac)
Tous les hommes pensent que le bonheur se trouve au sommet de la montagne alors qu’il réside dans la façon de la gravir (Confucius)
Rien n'embellit plus le caractère que le désir de répandre la joie autour du soi (Ralph Waldo Emerson)
À défaut du vrai bonheur, nous appelons bonheurs nos joies éphémères (Eugène Marbeau)
Prévenir la trahison, débusquer le faux ami, le jaloux parent, le traître avant qu'il inocule son venin est une opération aussi complexe que de nettoyer l'anus d'une hyène (Ahmadou Kourouma)
Le plus difficile dans la vie est de vivre et de ne pas mentir... et... et de ne pas croire ses propres mensonges (Fiodor Dostoïevsky    )
Une longue maladie semble être placée entre la vie et la mort, afin que la mort même devienne un soulagement et à ceux qui meurent et à ceux qui restent (Jean De La Bruyère)
L'amour est une maladie dont personne ne veut se délivrer. Celui qui en est atteint ne cherche pas à se rétablir, et celui qui souffre ne désire pas guérir (Paulo Coelho)