Archives du mot-clef Omar Bongo

GABON - Personnalisation de l’engagement de Jean Ping: Le baiser de la mort

GABON - Personnalisation de l’engagement de Jean Ping: Le baiser de la mort

Longtemps soupçonné d’avoir brigué la présidence de la République pour régler des comptes personnels, l’ancien candidat consensuel de l’opposition devrait s’inquiéter de la tendance de certains de ses zélateurs à …

Par Roxane Bouenguidi, le 5 février 2018
«Léon M’ba» : Notes de la leçon inaugurale du Pr Elikia M’Bokolo

«Léon M’ba» : Notes de la leçon inaugurale du Pr Elikia M’Bokolo

Annoncée comme leçon inaugurale de l’exposition «Léon M’ba : 50 ans après», la communication du professeur Elikia M’Bokolo s’est muée en leçon terminale, finalement livrée le 2 décembre dernier à …

Par Gabon Review, le 7 décembre 2017
GABON - Ali Bongo, un panafricaniste devenu ?

GABON - Ali Bongo, un panafricaniste devenu ?

Ces derniers jours, le président gabonais apparaît aux yeux de certains comme un «panafricaniste» militant pour la fin de la «Françafrique», la solidarité entre les Africains et pour une véritable …

Par Gabon Review, le 17 juillet 2017
GABON - Dialogue national : Les jeunes exigent leur présence à la phase politique

GABON - Dialogue national : Les jeunes exigent leur présence à la phase politique

Souhaitant prendre part à la phase politique du dialogue convoqué par Ali Bongo, les acteurs du Front uni des jeunes de l’opposition (Fujo), associés pour l’occasion aux jeunes de la …

Par Gabon Review, le 11 avril 2017
GABON - Justice : Marie-Madeleine Mborantsuo décorée en France

GABON - Justice : Marie-Madeleine Mborantsuo décorée en France

Le président de la Cour constitutionnelle gabonaise a récemment reçu une médaille de la Cour de cassation de Paris. Une distinction qui n’a pas manqué de susciter la polémique en …

Par Gabon Review, le 6 décembre 2016
AFRICAFRANCE Quand  les dirigeants africains deviennent les maîtres du jeu

Livre AFRICAFRANCE Quand les dirigeants africains deviennent les maîtres du jeu

« La main qui reçoit est toujours en dessous de celle qui donne », disait l’écrivain malien Amadou Hampâté Bâ. Paris n’est plus le donneur d’ordres, mais il ne le sait pas …

Par Marcus Boni Teiga, le 22 novembre 2014